Charleroi: le nouveau boss du Nophil veut mettre en lumière les jeunes talents carolos!

Sébastien Brohette prend beaucoup de plaisir avec ce nouveau défi.
Sébastien Brohette prend beaucoup de plaisir avec ce nouveau défi. - Kim Foucart

À 49 ans, Sébastien Brohette a déjà vécu plusieurs vies. Dans le monde de la production artistique notamment. C’est peut-être d’ailleurs son destin, lui qui tenait un restaurant à Ransart avant le terrible incendie de l’ancienne maison communale de Ransart, qui l’a obligé à fermer.

Aujourd’hui, il reprend tout juste le Nophil, sur la place de la Digue.

► « À côté du bar, nous allons installer une petite scène qui fera un peu penser aux cabarets parisiens. L’idée est d’offrir un espace aux jeunes talents pour qu’ils puissent se confronter à un public. »

► Si un artiste lui tape dans l’oeil, il ne cache pas son objectif de lui offrir des collaborations avantageuses.

► L’homme a également un lien fort avec Vincent Lagaf, « Et une fameuse ! C’est un ami, j’étais son producteur exclusif à l’époque, il a été témoin de mon mariage. D’ailleurs, je l’attends pour boire une bonne bière au Nophil », sourit-il.

Notre sélection vidéo