Conseil d’administration d’Enodia: Ecolo finit par accepter la nomination du nouveau trio d’administrateurs chez Nethys

Nethys.
Nethys. - T.VA

Nouveau marathon pour les administrateurs d’Enodia (ex-Publifin) et de Finanpart : peu avant 22h00 jeudi, les CA des deux structures - qui ont la même composition - ont pris fin à Liège. La présidente d’Enodia, maison-mère de Nethys, Muriel Targnion (PS) y a annoncé sa future démission, qui sera effective lors du prochain CA d’Enodia qui doit se tenir «d’ici la fin du mois», a-t-elle indiqué à sa sortie.

Par ailleurs, Ecolo a accepté la nomination de trois nouveaux administrateurs pour Nethys, le CA devant être remplacé après la démission des administrateurs dimanche. Ceux-ci doivent officiellement être nommés demain/vendredi lors d’une assemblée générale extraordinaire de Nethys.

«On accepte effectivement les trois noms, avec la réserve qu’on ait de la part de Laurent Levaux la garantie qu’il est bien en situation de non-conflit d’intérêt», a indiqué à Belga jeudi en fin de soirée Muriel Gerkens, administratrice Ecolo, à l’issue du conseil d’administration de Finanpart. Jean-Pierre Hansen, ex-patron d’Electrabel, Laurent Levaux, le président du CA d’Aviapartner et Bernard Thiry, l’ancien patron d’Ethias et président de Resa, seront dès lors proposés vendredi à l’assemblée générale de Nethys pour en devenir les nouveaux administrateurs. Le conseil d’administration a pris fin peu avant 22h00.

«Il était par ailleurs important pour nous de préciser dans le mandat qu’on donnait que le conseil d’administration devait être complété dans les plus brefs délais, avec évidemment une préoccupation homme-femme dans sa composition», a-t-elle poursuivi.

Dans les urgences à traiter, les administrateurs Ecolo pointent «les préavis et les licenciements (du management, NDLR), à réexaminer en fonction de fautes graves éventuelles».

Il faut également «convoquer d’ici la fin du mois un conseil d’administration commun Finanpart-Nethys, et que ce soit à l’occasion de ce CA commun que là, qu’on envisage quelle sera la stratégie et donc la composition du nouveau management», a plaidé Muriel Gerkens. «Un nouveau management, ce n’est pas comme ça dans l’urgence qu’on le décide, sans lien avec un projet. Les décisions relatives à l’avenir, c’est avec un CA complet et lors d’une réunion commune.»

Notre sélection vidéo