Abonnez-vous pour 1€

Un Belge soupçonné de radicalisation islamiste interpellé à Tourcoing, en France: il aurait voulu commettre un attentat contre un juge belge!

C’est une information de nos confrères de La Voix du Nord. Un assassinat de magistrat a-t-il été évité chez nous ? C’est l’une des questions qui se pose après l’interpellation, jeudi à Tourcoing, d’un homme de 35 ans. Déjà connu des services de police, il a fait l’objet d’une dénonciation évoquant un converti à l’islam radicalisé qui souhaitait s’en prendre à un juge belge avec lequel il avait eu maille à partir.

À son domicile, les hommes du RAID sont intervenus en début de journée en compagnie, selon les informations de nos confrères français, de chiens spécialistes dans la détection d’explosifs.Une quantité importante de poudre, des cartouches et d’autres éléments pouvant entrer dans la composition d’un engin explosif (tubes métalliques et billes) a été retrouvée. L’homme a été placé en garde à vue. Le parquet de Lille est saisi de l’enquête et s’est refusé à tout commentaire.

Toujours selon La Voix du Nord, l’affaire a commencé mercredi, vers 20 h, avec la découverted’une lettre anonyme sur le pare-brise d’une voiture de la police municipale de Tourcoing. Ce courrier indique que le suspect s’apprête à commettre un attentat contre un juge belge ayant prononcé contre lui une peine de quinze ans de prison. Cette condamnation a été purgée de 2003 à 2018. Dans la missive, il est également écrit que le trentenaire détient des armes de poing et des engins explosifs qu’il a fabriqués.

Selon nos confrères de LN24, il s’agit de Rudy Pluquet, condamné à 15 ans de réclusion pour crime fratricide devant les assises du Hainaut à Mons. Le suspect était fiché S en France et suivi par les services de renseignement. Un fichage consécutif à une alerte des autorités belges, qui l’avaient signalé comme s’étant radicalisé en prison lors de son incarcération en Belgique.

Selon La Voix du Nord, il a nié jusqu’à présent nié toute intention de s’attaquer à quelqu’un, et que la confection de charges explosives lui aurait servi à se suicider.

Notre sélection vidéo