Pagaille au Aldi de Courtrai, les responsables doivent faire appel à la police: «Les clients se servent dans le panier des autres et se disputent»

Pagaille au Aldi de Courtrai, les responsables doivent faire appel à la police: «Les clients se servent dans le panier des autres et se disputent»
Capture d’écran - HLN

« Certains clients s’emparent du même article et se disputent. Nous n’avons rien à dire. Il n’y a plus de respect », soupire le personnel du Aldi de Courtrai, interrogé par nos confrères de Het Laatste Nieuws. Depuis mercredi, le magasin a mis en place une grande action commerciale. Le moins qu’on puisse dire est que le succès est au rendez-vous. Les clients se bousculent depuis quelques jours pour profiter d’offres avantageuses.

Si les deux premiers jours se sont déroulés sans sécurité supplémentaire, rapporte Het Laatste Nieuws, le magasin a, depuis peu, faire appel à des gardiens de sécurité. « Les clients volent dans les paniers des autres et se disputent. Nous n’arrivons plus à maintenir l’ordre », ont confié les employés du magasin au quotidien flamand. « Certains clients harcèlent les caissières pour négocier les prix. Il y en a même qui ont essayé d’entrer dans notre entrepot ».

Habituellement composé de 5 employés, le magasin a dû faire appel à une dizaine de travailleurs d’autres magasins de la chaîne pour renforcer l’équipe. Samedi, l’enseigne a temporairement fermé ses portes, incapable de contrôler l’afflux de clients.

La police a également dû intervenir. Des voitures essayant d’entrer dans le parking saturé du magasin bloquaient la circulation. Certains automobilistes avaient également mis en place des parkings sauvages à proximité du batiment.

L’action spéciale se poursuivra jusqu’au mardi 12 novembre. Après quoi, la succursale Aldi de la N3 fermera définitivement ses portes.

> La vidéo sur le site du HLN.