Une Instagrameuse filme son twerk endiablé pendant le chaos des émeutes à Barcelone: «C’est ma façon d’exprimer ma protestation» (vidéo)

Vidéo
Capture d’écran.
Capture d’écran. - Vidéo Instagram

Les milliers de partisans d’une influenceuse espagnole se sont retournés contre elle après que celle-ci ait dansé comme une « forme d’expression de sa protestation » alors que Barcelone brûlait autour d’elle. La danseuse et Instagrameuse Sandra Kisterna, a provoqué une controverse avec ses mouvements de twerk au cours des troubles en Catalogne.

Instagram

Les combats entre manifestants et policiers se poursuivent depuis une semaine. Des dirigeants du mouvement indépendantiste catalan ont été emprisonnés, ce qui a entraîné de graves émeutes à travers toute la ville Espagnole. Alors que son clip devient viral (visionné par près de 400 000 personnes en une journée), la foule gronde ses agissements.

Elle a refusé de supprimer la vidéo. La vidéo la montre en train de faire rouler ses fesses dans une rue en feu de Barcelone avec le message suivant : « Je ne veux pas offenser les personnes qui luttent pour leurs droits. C’est ma façon d’exprimer ma protestation ! Je suis conscient que tout le monde ne le comprend pas bien, mais j’ai une liberté d’expression comme tout le monde ! Il y a des gens qui descendent dans la rue pour participer à la violence et je ne veux pas en faire partie. Ce que j’ai vu la nuit dernière à Barcelone était terrible, ma ville était en ruine, il y avait le chaos tout autour. »

Capture d’écran
Capture d’écran - Vidéo Instagram
Capture d’écran
Capture d’écran - Vidéo Instagram

Après la publication de sa vidéo, de nombreuses personnes ont manifesté leur opposition à son acte. « Cette expression n’a aucun sens ! » pouvait-on lire, ainsi que « Sans vouloir vous offenser, pensez-vous que c’était une chose morale à faire quand vous saviez que cela pouvait déranger les gens ? » « Réclamez la liberté d’expression autant que vous le voulez, mais je ne vous vois utiliser que la situation comme une excuse pour vous faire connaître. » D’autres ont enchéri : « On devrait dire à la danseuse que, même si elle pensait faire une bonne chose, le moment était mal choisi. C’est tout »

Photonews
Photonews

Les troubles politiques ont provoqué des tensions en Espagne, une semaine de manifestations et d’émeutes en Catalogne a été déclenchée lorsque les autorités espagnoles ont condamné neuf dirigeants séparatistes catalans à neuf à treize ans de prison. Selon les médias locaux, 600 personnes ont été blessées, dont un policier. Les autorités du football ont déjà annulé le Classico du week-end prochain entre Barcelone et le Real Madrid pour des raisons de sécurité.

Notre sélection vidéo