Manifestation des pompiers de Mons/ Hainaut Centre: le règlement de travail sera bien revu

Manifestation des pompiers de Mons/ Hainaut Centre: le règlement de travail sera bien revu
Photos JC

Les pompiers ont voulu se faire entendre et ils ont, pour le moment, réussi. Un règlement de travail devait être négocié avec la direction. Un règlement lourd de plus de 190 pages, jugé irrespectueux par les hommes du feu. Il avait été distribué en interne avant le début des négociations.

La première réunion a eu lieu lundi. Les pompiers et les syndicats ont obtenu que ce projet de règlement soit abandonné dans sa présentation actuelle.

« Les autorités ont bien compris qu’il était complètement imbuvable que ce soit sur le fond ou sur la forme, explique Serge De Prez, pour la CSC. 196 pages, c’est quand même du jamais vu ! » Et d’expliquer que le règlement était plus contraignant que ce que les statuts légaux prévoyaient.

Nouvelle réunion

Lundi, la réunion s’est terminée très tard, aux alentours de 23 heures. Les priorités et revendications du personnel ont été notées : la mobilité, les congés, la formation, le temps de vestiaire et les horaires.

« Concernant la mobilité, par exemple, nous ne voulons pas qu’elle devienne structurelle. Elle doit rester exceptionnelle, pour aider une caserne en cas de besoin, c’est tout » poursuit Serge De Prez. Ce qui n’était apparemment pas le cas dans ce projet de règlement. « C’est très compliqué de répondre à la question de la mobilité, de la formation ou des demandes de congés à partir du moment où la zone n’a toujours pas de plan du personnel ! C’est ce qu’ils auraient dû faire avant ce nouveau règlement… »

Il ajoute encore : « En fait, c’est l’absence de dynamique au sein de la zone qui fait que maintenant, on ne sait pas avancer. »

Une nouvelle réunion est prévue le 8 novembre prochain. La direction et Éric Thiébaut, député-bourgmestre et président de la zone, doivent venir avec de nouvelles propositions pour un règlement beaucoup plus léger.

Notre sélection vidéo