Les Belges ne font pas confiance à l’Etat pour leur pension, mais ils ne la préparent pas financièrement pour autant

Photo News
Photo News

Les Belges pensent avoir besoin de 1.790 euros, en moyenne par mois, pour mener à bien leurs projets pour la retraite. Mais il ressort également qu’une grande partie d’entre eux (64%) s’inquiète de la situation financière après la pension. A peine 6% des sondés estiment d’ailleurs que la pension légale leur suffira pour maintenir le niveau de vie qu’ils souhaitent.

Cependant, à côté de ces constats, seule une petite minorité (11%) a élaboré ou fait élaborer un plan financier personnel. Alors que la pension moyenne d’un indépendant ou d’un salarié est de 1.157 euros, donc en dessous du seuil belge de pauvreté et une des plus basses d’Europe. L’épargne-pension, par contre, reste choisie par 65% des Belges. Selon les données de NN, l’épargnant reçoit, en moyenne 15.000 euros au terme de cette épargne-pension.

Travailler au-delà de 67 ans

En termes de perception de la retraite, celle-ci a une connotation positive pour 75% des Belges (moins de stress, ...) et n’est pas nécessairement associée au vieillissement. Parmi les projets figurent surtout les voyages (63%), du temps en famille et avec les amis (55%), s’occuper des petits-enfants (33%) et le bénévolat (24%).

Enfin, concernant l’âge de la pension, près de la moitié (44%) des jeunes de moins de 35 ans pensent devoir travailler après 67 ans avant de pouvoir partir à la retraite. Et, même après, six sur 10 s’attendent à devoir continuer une activité pour gagner un salaire d’appoint.

Parallèlement à la diffusion de son enquête, NN lance une campagne de sensibilisation et appelle le futur gouvernement à «’inciter les Belges à agir pour bénéficier d’une pension décente».

Notre sélection vidéo