Lydia trouve le deuxième téléphone de son petit ami et découvre l’horreur à l’intérieur: «violée et blessée», la jeune femme de 21 ans se suicide

Lydia (à gauche) s’est suicidée en découvrant l’horreur sur le deuxième téléphone d’Adam, son petit ami (à droite)
Lydia (à gauche) s’est suicidée en découvrant l’horreur sur le deuxième téléphone d’Adam, son petit ami (à droite) - Facebook

Lydia Roberts et Adam Wells étaient un couple heureux et sans histoire. En 2015, ils décident même d’emménager ensemble à Manchester. Deux ans plus tard, l’idylle a pourtant basculé dans le drame et l’horreur. « C’était le 9 juin 2017 précisément. Ce jour-là, Lydia a trouvé un deuxième téléphone appartenant à Adam », explique aujourd’hui au Daily Mail Michelle Roberts, la maman de Lydia.

Lorsqu’Adam rentre chez lui ce jour-là après une soirée avec ses amies, il retrouve sa petite amie de 21 ans pendue. Car sur le deuxième téléphone du gérant d’une entreprise de produits de beauté, Lydia avait découvert le secret dégoûtant de l’homme qui partageait sa vie… « Le GSM contenait des images inappropriées de jeunes filles trouvées sur un site Web basé en Russie. Elle s’est sentie violée, blessée et dégoûtée face à ce qu’elle a découvert. D’autant plus en repensant qu’Adam avait pu être avec sa jeune nièce ou son neveu », raconte, révoltée, sa maman.

Pour Michelle, Adam est responsable de la mort de sa fille. « J’ai l’impression qu’il lui a fait prendre la décision de faire ce qu’elle a fait ». Lors du procès, l’enquête a révélé que Lydia avait des antécédents de tentatives de suicide et qu’on lui avait prescrit un médicament contre la dépression. « Le couple avait correspondu par SMS en discutant du contenu sur le deuxième téléphone d’Adam. L’homme était rentré chez lui vers midi avant de repartir. Lydia avait continué à lui envoyer des messages jusque 19 heures… J’ai examiné l’ensemble des preuves et je peux conclure que Lydia Roberts s’est suicidée et avait l’intention de le faire », a expliqué l’avocat de la défense.

Accusé de possession de 31 photos indécentes d’enfants, Adam Wells a été condamné en 2018 à une peine communautaire de 12 mois, 150 heures de travaux d’intérêt général, une amende de 85£ et inscrit comme délinquant sexuel.

Mais si la maman de Lydia est aujourd’hui révoltée c’est parce que « Adam a été autorisé à poursuivre sa vie alors que nous sommes toujours là, souffrant ». En effet, l’homme de 27 ans a changé de nom et trouvé un nouvel emploi. « En tant que famille, nous sommes très fâchés de ce qui s’est passé », ajoute Michelle. « Nous sommes dévastés par la perte de notre fille et pour cela, nous ne lui pardonnerons jamais. À notre avis, il nous reste maintenant plus de questions sans réponse et nous espérons un jour découvrir la vérité. »