Une amende de 1.000 euros pour l’Antwerp à la suite de chants anti-wallons entonnés par ses supporters

photo news
photo news

Selon le parquet fédéral, ces chants, relevés dans le rapport du match delegate, portent atteinte à « tout un groupe de population ». L’avocat de l’Antwerp, Thomas Machtelinckx, a avancé que ces chants étaient une réaction aux provocations des supporters liégeois qui s’en seraient notamment pris au joueur de l’Antwerp Didier Lamkel Zé. « Ces chants étaient dirigés à un groupe de supporters qui avaient offensé un de leurs joueurs », selon l’avocat.

Le mois dernier, l’Antwerp avait également écopé de 1000 euros d’amende pour des chants anti-wallons après que des supporters du Matricule 1 ont entonné « Les Wallons ne travaillent pas » lors d’un déplacement à Charleroi.

Par ailleurs, l’Union Saint-Gilloise (D1B) a écopé de 750 euros d’amende après que les supporters unionistes ont traité de ’vendu’ l’arbitre du match à Lokeren (1-1).

Notre sélection vidéo