Scandale raciste au JD Sports de la Médiacité à Liège: la manager a quitté l’entreprise

Scandale raciste au JD Sports de la Médiacité à Liège: la manager a quitté l’entreprise

Pillage au JD Sports de Liège (vidéos)

Depuis plusieurs jours, la vidéo où l’on voit la manager du JD Sports de la Médiacité insulter ses employés de « macaques » fait le tour de la toile, provoquant l’émoi des internautes.

Malgré les milliers de réactions, l’enseigne refusait de communiquer sur le sujet. Contacté par nos soins à plusieurs reprises, elle n’a pas accepté de réagir par rapport à la situation.

Mercredi soir, JD Sports s’est enfin décidé à se prononcer sur la polémique qui ne cessait d’enfler. Rappelons qu’un autre magasin JD Sports a été pillé lundi soir en représailles au scandale raciste.

Sur sa page Facebook, l’enseigne publie ceci :

« Nous ne saurions tolérer aucune discrimination quelle qu’elle soit. Nos recherches ont à présent abouti et le/la manager concerné(e) a quitté l’entreprise ».

Scandale raciste : manifestation ce samedi

Une réponse qui n’a pas suffi à calmer les internautes, qui se montrent insatisfaits. « JD Sports la personne qui s’occupe de votre communication est intérimaire depuis une semaine ? », ironise l’un. « Vous l’avez virée ou elle est partie d’elle-même ? Il y a une nuance entre les deux… », questionne l’autre. « Vous êtes flous dans vos explications », « Vous savez très bien de qui il s’agit, c’est LA manager ! Pourquoi rester flou ? », « Après tout ce qu’il s’est passé, c’est tout ce vous trouvez à dire ? », peut-on encore lire dans les commentaires.

Contacté à nouveau par nos soins ce jeudi matin, l’enseigne refuse de donner des explications supplémentaires et ne souhaite communiquer que via ses propres réseaux sociaux.

La Médiacité a cependant réagi, elle aussi via sa page Facebook et « tient à exprimer sa profonde tristesse et son désaccord face aux événements survenus dans l’enseigne JD Sports du centre. ».

La galerie commerciale ajoute : « Nous ne pouvons tolérer les propos qui y ont été tenus et nous les condamnons fermement. Il n’était cependant pas en notre pouvoir d’intervenir vis-à-vis du personnel concerné de JD Sports, n’ayant aucun lien hiérarchique ou contractuel direct avec celui-ci ».

Grâce à son insistance auprès de l’enseigne, la Médiacité a finalement réussi à avoir un mot de la part de JD Sports, qu’elle a relayé sur les réseaux sociaux.

« Nous avons été informés lundi après-midi qu’une manager de notre magasin situé dans le centre commercial Médacité aurait tenu des propos discriminatoires à l’égard des membres de son équipe. Nous prenons très au sérieux toute allégation de cette nature et avons pris des mesures rapides et adéquates afin de faire toute la lumière sur les événements. Nous avons décidé du licenciement avec effet immédiat de la manager concernée. Nous sommes fiers d’être une entreprise multiculturelle et multiconfessionnelle », a annoncé l’enseigne JD Sports.

Pillage au JD Sports de Liège (vidéos)

Notre sélection vidéo