Aurélie retrouvée morte dans un coffre à Bouffioulx: Sébatien De Leenheer, son ex-compagnon, «regrette son geste»

Vidéo
Aurélie et Sébastien, avant leur rupture.
Aurélie et Sébastien, avant leur rupture. - FB

Sébastien De Leenheer est inculpé de l’assassinat de son ex-compagne, Aurélie Montchery, 31 ans. La malheureuse a été tuée à coups de couteau et à coups de brique, le 1er novembre, à Bouffioulx. Le drame s’est déroulé dans le cadre d’une rupture compliquée.

Des regrets

Dès sa première audition par le juge d’instruction Constant Laffineur dimanche, l’inculpé a exprimé des regrets mais aussi affirmé qu’il ne « comprenait pas ce qui lui était passé par la tête ni ce qui avait déclenché son déferlement de violence ».

Il a réitéré ses dires devant la chambre du conseil, ce qui implique que, s’il est en aveu du crime, il conteste la préméditation.

Son mandat d’arrêt a évidemment été confirmé pour un mois : on n’en est encore qu’au tout début de l’enquête. La chambre du conseil est l’instance qui vérifie régulièrement si les conditions de la détention préventive sont toujours réunies.

Un drame

À Pont-de-Loup, d’où est originaire Sébastien De Leenheer, tout le monde se connaît et le drame a passablement secoué tous ceux qui fréquentaient le couple, même ceux qui n’ignoraient pas ses difficultés. Aurélie et Sébastien avaient en effet noué une relation voici plusieurs années et avaient eu un enfant avant de se séparer, de se retrouver et de se reséparer en septembre dernier.

Une rupture quelque peu difficile puisqu’Aurélie avait déposé plainte contre lui, ce qui avait valu des mesures judiciaires puis une première incarcération à De Leenheer en septembre dernier. Libéré par le juge d’instruction le 22 octobre, il avait l’interdiction d’entrer en contact avec Aurélie. La jeune femme a néanmoins accepté de se rendre au rendez-vous le 1er novembre dernier. Elle n’en est jamais revenue…

Notre sélection vidéo