Les anciens oblitérateurs orange de la STIB entament une nouvelle vie

Les anciens oblitérateurs orange de la STIB entament une nouvelle vie

Vidés de leurs composants électroniques, ces valideurs ont été ’redesignés’ par Pierre-Emmanuel Vandeputte et reconditionnés pour devenir des boîtes à clés « Sesame », proposées à la vente, au public.

Dans un premier temps, Recy-K, la plateforme du réemploi et du recyclage circulaire des déchets et des ressources, s’est occupée des composants internes des oblitérateurs. Il restait la boîte orange vide. Il a alors été demandé au designer Pierre-Emmanuel Vandeputte de réfléchir à sa transformation en un objet privé.

Dans sa forme reconditionnée l’ex-oblitérateur est une boîte à clés baptisée Sesame, équipée de plaques de bois pour remplacer des circuits imprimés et d’élastiques pour le courrier ou les photos.

Une première phase test de 300 oblitérateurs reconditionnés a été lancée en juin 2017 avec le soutien du Mad Lab. Un marché public a ensuite été lancé pour la commercialisation d’un plus grand nombre de Sesame. C’est l’Ouvroir, une des premières entreprises de travail adapté de la Région capitale, qui l’a remporté.

Riche de l’expérience de tous les autres partenaires, L’ouvroir a décidé de prendre le risque de valoriser 1.500 oblitérateurs dans le cadre d’une entreprise d’économie circulaire.

Les 1.500 oblitérateurs seront mis en vente à partir du 13 novembre, entre autres à l’Ouvroir, au STIB Store Rogier, sur le site e-commerce de la STIB, et en d’autres points de vente au prix de 84 euros.

Notre sélection vidéo