À l’occasion de la sortie de son dernier film, Jean Dujardin se livre et nous parle du nouveau OSS 117: «Je suis juste un simple mortel!»

À l’occasion de la sortie de son dernier film, Jean Dujardin se livre et nous parle du nouveau OSS 117: «Je suis juste un simple mortel!»

Quand on est Jean Dujardin, connu et courtisé, on fait comment pour rester les pieds sur terre ?

J’aime passer du temps dans les rayons du Monoprix (rires), me balader à vélo en famille, prendre le vent, faire des siestes. Je profite sans trop m’abîmer, en mesurant le cadeau que j’ai d’être en vie. Il y a plein de choses gratuites qui me remplissent de joie. Comme me promener sur une plage, dans les bois, profiter d’un bon repas… J’ai des vies tellement extraordinaires dans les films que j’ai besoin de revenir à quelque chose de neutre, de calme et de très serein dans ma vie personnelle.

Dans un autre genre, vous allez très bientôt tourner un troisième « OSS 117 », en Afrique, avec Nicolas Bedos, cette fois. Une autre aventure…

Oui, mais ce n’est pas plus simple que « J’accuse », parce que c’est un personnage que j’ai en moi depuis dix ans, et qui est devenu totalement culte. Il va falloir que je me réinvente pour ne pas tomber dans les tics et les réflexes d’OSS. Avec Nicolas Bedos et toute l’équipe, on est très curieux et gourmands de ce film. Ce nouvel « OSS » est très attendu, mais je ne ressens pas de pression. Je me dis souvent que je suis juste un simple mortel, et tout me paraît alors plus simple. La suite, je ne la connais pas, je l’écris à ma façon, on verra bien. C’est un luxe inouï de ne pas trop savoir où on va et d’en avoir les moyens…

► Sans langue de bois, l’acteur français se livre et nous parle de son dernier film, « J’accuse ».

► Découvrez l’intégralité de cette interview exclusive pour 1€ seulement  !

Notre sélection vidéo