Des amendes de 600 euros exigées contre 24 assesseurs absents en mai dernier à Bruxelles: l’un d’eux s’est perdu et n’a pas trouvé le bureau de vote

Des amendes de 600 euros exigées contre 24 assesseurs absents en mai dernier à Bruxelles: l’un d’eux s’est perdu et n’a pas trouvé le bureau de vote
Belga

Au total, ce sont pas moins de 486 présidents et assistants de bureaux de vote qui ont été absents ou qui sont arrivés tardivement le 26 mai, sans donner de raison valable à ces manquements. Toutes ces personnes ont d’abord eu la possibilité de payer une transaction à l’amiable de 250 euros. Parmi elles, 383 ont accepté l’offre et les 103 qui n’ont pas payé ont été convoquées devant le tribunal correctionnel.

Mercredi, une vingtaine de personnes devaient comparaître mais moins de la moitié étaient présentes. Un homme a fait valoir qu’il était en vacances à l’étranger durant la période des élections et a présenté un billet d’avion pour étayer sa défense. Il avait selon ses dires notifié le juge de paix de son indisponibilité et a donc demandé un acquittement.

L’exploitant de deux établissements horeca a également réclamé un peu de compréhension car il devait travailler ce dimanche 26 mai : « C’est tout simplement une période avec beaucoup de fêtes de mariage et de communions ».

Un autre homme a affirmé qu’il n’avait pas reçu de convocation mais le parquet a brandi la preuve de l’envoi recommandé qui lui avait été livré. Un dernier a expliqué qu’il avait voulu remplir son rôle d’assistant mais qu’il s’était perdu et n’avait pas trouvé le bureau de vote.

Notre sélection vidéo