Liège: 30 mois requis contre auteur d’attentats à la pudeur

Illustration.
Illustration. - PhotoNews.

Les faits s’étaient déroulés à Herstal la nuit du 13 au 14 novembre 2016. Le prévenu, grand-oncle de la victime, avait passé la journée chez son neveu. Il avait été invité par les enfants de celui-ci à jouer avec des jeux vidéo. Durant la soirée, il avait posé des gestes qualifiés d’attentat à la pudeur sur son petit-neveu âgé de 14 ans.

Le prévenu avait immédiatement regretté ses actes. Il s’était lui-même dénoncé aux parents puis à la police et avait immédiatement entamé une thérapie. Devant le tribunal, il avait répété ses aveux et a évoqué un «dérapage». L’affaire avait réveillé les souffrances de la famille au sein de laquelle un membre avait été victime de faits similaires par le passé.

Le parquet a confirmé son réquisitoire portant sur une peine de 30 mois de prison, sans s’opposer à des mesures probatoires assorties à la condamnation. La défense, Me Berwart, a sollicité la suspension du prononcé ou un sursis probatoire.

Le jugement sera prononcé le 6 décembre.