Une écolière de 16 ans, stressée par ses examens, a voulu se suicider en sautant sur les rails: elle a ensuite changé d’avis, mais c’était trop tard

Une écolière de 16 ans, stressée par ses examens, a voulu se suicider en sautant sur les rails: elle a ensuite changé d’avis, mais c’était trop tard
DR

Se suicider, puis changer d’avis, c’est qu’a vécu Kate Mullins, une jeune fille de 16 ans originaire de Bournemouth. Très stressée au sujet de son poids et de ses examens, elle a voulu en finir avec la vie. C’est ce qui l’a poussée à se rendre à la station Pokesdown, mais une fois qu’elle est descendue sur les rails de train, elle a tenté de retourner sur le quai, sans succès. Le train était déjà là, comme l’explique le DailyMail.

Une vidéosurveillance a filmé toute la scène, les vigiles y ont assisté derrière leurs écrans, impuissants. Malgré un freinage d’urgence, le conducteur du train n’a pas pu stopper son véhicule à temps, prenant ainsi la vie de cette jeune fille au mal-être certain.

Donna, la mère de Kate, a déclaré que plusieurs semaines avant sa mort, elle avait admis qu’elle avait eu envie de se jeter sous une voiture, mais avait ensuite déclaré qu’elle n’avait pas l’intention de se faire du mal. Le coroner adjoint, Brendan Allen, a enregistré un verdict de « mort par mésaventure » plutôt que par « suicide », car il était clair que Kate avait tenté de se revenir sur la plate-forme quelques secondes après s’être délibérément jetée sur les rails.

DailyMail

Sa mère, dans la tourmente depuis le décès de son fils, expliquait aux policiers que sa fille « était en bonne forme physique et avait perdu beaucoup de poids. Je pense qu’elle était inquiète pour son apparence et qu’elle pensait que les gens ne l’aimaient pas. Elle était très aimée mais ne savait pas à quel point elle était aimée. Elle devait passer ses examens d’art et de design, d’études commerciales, d’anglais et de mathématiques et je sais qu’elle se sentait anxieuse. »

« Avant de quitter la maison, elle était normale et riait avec son frère. Il était le dernier membre de la famille à la voir vivante.« Je ne vois aucune raison pour laquelle elle voudrait se suicider. » Elle avait tout pour vivre, elle me manque maintenant et elle me manquera pour le restant de mes jours. » D’après le directeur de son école, elle avait rencontré une infirmière qui a déclaré qu’elle ne montrait aucun signe de pensées suicidaires.

La vidéosurveillance a montré que Kate était à la gare à 20h25. On la voit s’asseoir sur un banc pendant cinq minutes avant de descendre sur la piste. Le conducteur de train, Andrew Barrett, explique ce qu’il a vu. À 40km/h environ, il s’approchait de la gare. « J’ai vu une femme sur les pistes à mi-chemin du quai. On aurait dit qu’elle essayait de remonter sur le quai. Environ deux secondes plus tard, le train l’a frappée. »

« La mort de Kate est sans aucun doute une tragédie. Il montre les dangers liés à l’entrée sur la voie ferrée. Je voudrais transmettre mes sincères condoléances à la famille de Kate. » a conclu le coroner.

Notre sélection vidéo