Les caissiers du Colruyt de Nivelles braqués par un individu armé: un suspect interpellé

Les caissiers du Colruyt de Nivelles braqués par un individu armé: un suspect interpellé
NP

Ce jeudi 7 novembre, le Colruyt de Nivelles a été victime d’un braquage à main armé. Vers 11h, un individu (avec une cagoule selon les témoins) a pénétré dans le magasin muni d’une arme à feu. Il a demandé aux employés de vider les caisses et s’est emparé de leur contenu avant de prendre la fuite. Aucun blessé n’est à déplorer selon la police.

À l’intérieur du magasin, certains clients n’étaient pas à proximité de la scène, mais ont été rapidement mis à l’abri par les employés : « je n’ai pas vu ce qui s’est passé au niveau des caisses car j’étais dans le magasin, j’ai juste entendu des cris. Au début je ne m’en inquiétais pas trop pensant que c’était juste des personnes qui se disputaient. Mais rapidement, un employé du magasin nous a demandé d’aller plus loin, vers le fond du magasin », témoigne Sylvie.

Quelques minutes après, un des bouchers a fait sortir Sylvie et les autres clients dans une petite cour à l’arrière du bâtiment. « Il y avait pas mal de monde. On était une trentaine environ et tout le monde se demandait quoi. Peu de temps après, ça s’est calmé et on a entendu l’alarme retentir. Quand je suis sortie dans la cour, la police arrivait », se souvient Sylvie.

Vers 11h20, le personnel a prévenu les clients que l’individu était parti. Ils ont ensuite été appelés à quitter les lieux en laissant tout sur place et de n’emporter que leurs effets personnels. « Les employés ont très bien géré la situation, ils ont su garder leur calme. Parmi les clients, il n’y a pas eu de mouvement de panique, mais les plus âgés étaient malgré tout plus réactifs quant à ce qu’il se passait », rajoute notre témoin.

Ce vendredi, un Brabançon wallon âgé de 45 a été appréhendé vendredi, à son domicile. Il est soupçonné d’avoir participé au braquage commis ce jeudi matin.

Les enquêteurs pensent que le suspect est aussi l’auteur d’un fait similaire, commis le 28 octobre dernier, à la librairie de la place Henri Delor à Rebecq. Ce serait encore le même individu qui s’est rendu coupable, le lendemain, d’un vol à main armée dans la station-service Lukoil, située le long de la chaussée de Mons à Nivelles. Le 6 novembre, il braquait ensuite la station Lukoil de Corbais.

« L’exploitation des images de caméras de surveillance associée à des informations parcellaires mais assez concordantes de témoins a permis l’identification du suspect qui a été traduit vendredi en fin d’après-midi devant une juge d’instruction nivelloise qui devait lui décerner un mandat d’arrêt », précise la porte-parole du parquet brabançon.

Notre sélection vidéo