Un salarié sur cinq est en risque d’épuisement

Un salarié sur cinq est en risque d’épuisement
Photonews

Les personnes interrogées se plaignent surtout de symptômes physiques, ressentis par plus d’un travailleur sur quatre (29,6%), selon le «baromètre de l’épuisement 2019». Les tensions musculaires, les problèmes d’insomnie et les problèmes intestinaux sont le plus souvent cités. De plus, seuls quatre salariés sur dix (41,6%) estiment se réveiller bien reposés.

A côté de la fatigue physique, une fatigue émotionnelle est aussi ressentie par un salarié sur cinq (20,8%). Les symptômes les plus fréquemment mentionnés sont l’anxiété, l’irritabilité ou encore la susceptibilité. Enfin, une fatigue cognitive est ressentie par un salarié sur six.

A l’origine de se mal-être? Deux salariés sur trois (65%) se plaignent de directives de travail contradictoires. C’est le principal facteur de stress ressenti, suivi de près par la charge de travail, pointée par 62% des répondants.

Notre sélection vidéo