Armes, pioches, planches à repasser, poupées,... Près de 50.000 pièces à conviction sont conservées aux palais de Namur et de Dinant

Simon Piette, assisitant administratif affecté au service PAC.
Simon Piette, assisitant administratif affecté au service PAC. - S.D.

La justice namuroise abrite 13 locaux remplis de pièces à conviction. Pour l’instant, il y a près de 50.000 objets répartis dans les palais de justice de Namur et Dinant. « C’est le service PAC (pièces à conviction) qui dépend du tribunal et non du parquet qui assure le suivi de tout ce matériel », commence Charlotte Fosseur, magistrate de presse.

« Quand ces pièces sont saisies, les policiers réalisent une fiche avec toutes les informations nécessaires dont la date, le lieu… de la saisie. Les objets sont ensuite emballés et rangés ». Mais bon, il y a évidemment des pièces sans aucune information. Un nouveau système permettra prochainement une meilleure traçabilité.

► Armes, pioches, planches à repasser, poupées,... Découvrez ce qui se cache dans les coulisses de la justice namuroise.

► On peut aussi y trouver des affaires totalement insolites  !

Notre sélection vidéo