Près de six fois moins de voitures volées en 20 ans: «Il suffisait d’un couteau pour ouvrir et de bricoler les fils électriques, plus aujourd’hui!»

Près de six fois moins de voitures volées en 20 ans: «Il suffisait d’un couteau pour ouvrir et de bricoler les fils électriques, plus aujourd’hui!»

L’année dernière, on a recensé 7.652 vols de voitures en Belgique, soit un peu moins qu’en 2017 (8.585) ou en 2016 (8.955). En fait, la baisse est constante depuis le passage à l’an 2000. Cette année-là, il y avait eu 40.801 voitures volées. Près de six fois plus !

« En fait, il y a un peu plus de vols que le chiffre officiel », précise le porte-parole de la police fédérale. « Selon notre moniteur de la sécurité réalisé en 2018, 2,13 % des Belges disaient avoir été victimes d’un vol de voiture au cours des douze derniers mois. Parmi ceux-ci, 80,22 % ont fait une déclaration auprès de la police afin d’être indemnisés par l’assurance. En conséquence, près d’un vol sur cinq n’est pas signalé ».

Voici les voitures les plus volées en Belgique.

Malgré cet écart, le recul reste plus que significatif. « Cette chute s’explique en partie par la réforme des polices », commente Wauthier Robyns porte-parole d’Assuralia, la fédération professionnelle de l’assurance. « Dans ce cadre-là, la police fédérale a été amenée à porter une attention particulière à la criminalité organisée. Or, le vol de voitures dépend fortement des réseaux à l’exportation. Ceux-ci ont été démantelés en collaboration avec les autorités des pays étrangers. »

Pour le représentant du secteur des assureurs, l’autre facteur important est l’amélioration de la sécurité de base du véhicule : « Auparavant, il suffisait d’un couteau de cuisine pour ouvrir et de bricoler les fils électriques. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. »

► Les nouvelles technologies ont eu raison des grandes vagues de vols de voitures : explications.

Notre sélection vidéo