Carburants, mazout de chauffage, gaz: les prix de l’énergie ont fortement chuté au troisième trimestre 2019

Vincent Rocher
Vincent Rocher

«La baisse du cours moyen du pétrole explique la baisse des prix des carburants (-3,6 %) et du mazout de chauffage (-6,6 %) sur un an, alors que la baisse des prix du gaz naturel (-10,8 %) est essentiellement due à la baisse de la composante énergétique et dans une moindre mesure des tarifs de distribution. Le prix de l’électricité s’est quant à lui stabilisé sur base annuelle avec une inflation de +0,1 %, contre +5,4 % au trimestre précédent», détaille Peter Van Herreweghe, directeur de l’Observatoire des prix.

Au troisième trimestre 2019, la facture annuelle totale pour un ménage «standard» s’est ainsi élevée à 1.038 euros en moyenne pour l’électricité et à 1.214 euros pour le gaz.

En revanche, les prix à la consommation des produits alimentaires ont progressé de 1,2% au troisième trimestre. Pour les aliments transformés, l’inflation s’est élevée à +1,7 % tandis qu’elle s’est maintenue à un niveau négatif pour les aliments non transformés (-0,5 %).

La baisse des prix de l’énergie explique en grande partie une nouvelle diminution de l’inflation totale en Belgique, qui s’est établie à +0,9 % contre +1,7 % au trimestre précédent.

Notre sélection vidéo