Carine, la Gilet jaune de Sommeleville, poursuit le combat un an après: «Je vais encore en ville avec mon gilet jaune sortant de mon sac»

Elle est revenue aux feux de Sommeleville, avec son gilet jaune, mais dans le sac.
Elle est revenue aux feux de Sommeleville, avec son gilet jaune, mais dans le sac. - Y.B.

Voici un an, le mouvement des Gilets jaunes déferlait sur le pays. Avec de premiers barrages à Dison, notamment, le 17 novembre.

Peu après, outre les protestataires qui, en groupe, montaient au créneau dans la province, ailleurs en Wallonie ou à Bruxelles, on a vu apparaître Carine, une habitante du quartier de Prés-Javais, à l’est de Verviers. Celle-ci allait, seule, se poster près des feux de Sommeleville, pour manifester son désarroi. Des journées entières, elle restait dans le froid, sans rien demander à personne.

► Aujourd’hui, Carine constate que sur le fond, pas grand-chose n’a bougé.

► Carine a reçu des dons suite à la visibilité qu’elle a acquise : voici ce qu’elle a fait de l’argent.

Notre sélection vidéo