«Zidane» frappé d’un coup de couteau à Trivières

Les faits se sont déroulés dans la maison familiale.
Les faits se sont déroulés dans la maison familiale. - D.C.

Alors que les « féminicides » se multiplient en Belgique, la cour d’assises du Hainaut jugera la semaine prochaine une femme qui est accusée d’avoir tué son compagnon. Le 29 janvier 2018, à 21h15, Steve Depla a poussé son dernier souffle à l’hôpital de Jolimont où il avait été admis dans un état grave.

Ce soir-là, à 20h04, sa compagne, Gaëlle Buisseret, appelait les secours pour leur signaler que son compagnon avait été poignardé sur la Place de la Chapelle-aux-Puits. Paniquée, la jeune femme a expliqué aux policiers que son compagnon avait été frappé par un inconnu devant chez elle. Mais un policier a eu son attention attirée par une goutte de sang frais, retrouvée près d’une vitre brisée, entre le salon et la salle-à-manger. La scène de crime était élargie et la jeune femme était privée de liberté. L’arme du crime, un couteau, a été retrouvée plus tard dans un avaloir, à plus de trente mètres de là.

Le procès qui fera la lumière sur ce qu’il s’est passé se déroulera dès lundi au tribunal de Mons.

> Des incohérences sont apparues dans les déclarations de l’accusée

> Les deux protagonistes souffraient de soucis d’alcool et de drogue.

> Une situation familiale compliquée également

Notre sélection vidéo