À Anderlecht, Hanan, mère de 7 enfants, risque l’expulsion pour avoir dénoncé l’insalubrité de son logement public: elle voulait juste des réparations

Hanan El Hanebli dénonce la situation depuis 2013.
Hanan El Hanebli dénonce la situation depuis 2013. - E.G.

Dans ce logement communal de la rue Docteur De Meersman, à Anderlecht, on peut observer une série de graves problèmes. Lorsqu’il pleut, l’eau coule des toits. La mansarde a subi des dégradations suite à un problème d’infiltration. Le revêtement sur les murs se décolle. De la moisissure se développe sur les fenêtres, etc.

Ces conditions, Hanan El Hanebli les affronte tous les jours depuis octobre 2013, date à laquelle elle a emménagé avec ses sept enfants qu’elle élève seule. « Sa seule faute est d’avoir voulu améliorer ses conditions de vie », défend le secrétaire général du Syndicat des Locataires.

► Le logement est insalubre, Hanan doit vivre dans des conditions difficiles (photo)

► Elle risque d’être expulsée  ! Elle pourrait finir à la rue en plein mois de décembre, voici pourquoi  !

Notre sélection vidéo