Laurent Simons, ce jeune Belge de 9 ans, va recevoir son diplôme d’ingénieur électricien: il va rentrer au guinness book des records! (vidéo)

Vidéo
Une vraie éponge de connaisances.
Une vraie éponge de connaisances. - D.R.

On avait déjà évoqué l’incroyable parcours de Laurent Simons. C’était en 2018 avant que ce gamin né à Ostende il y a neuf ans n’entre à… l’université de technologie d’Eindhoven. Oui, vous avez bien lu, on parle d’université et pas d’école secondaire !

À la fin de cette année, il battra le record de l’Américain Michael Kearney qui, à l’âge de 10 ans, avait été diplômé en anthropologie dans l’Alabama. C’était en 1994.

Il reste malgré tout un enfant.
Il reste malgré tout un enfant. - D.R.

En à peine un an et demi, Laurent aura terminé son cursus complet pour devenir ingénieur électricien. Son parcours, il l’avait commencé à 4 ans à l’école primaire. Son père Alexander est un dentiste belge. Sa mère, Lydia, est une chef de bureau néerlandaise. Ils n’avaient pas beaucoup de temps à consacrer à leur enfant. Ce sont ses grands-parents qui sont les premiers à remarquer sa précocité.

Avec Herman Van Rompuy.
Avec Herman Van Rompuy. - Instagram

Ses professeurs qui le suivent diront de lui qu’il est une « éponge ». Pas au sens alcoolique du terme. Non, l’enfant absorbe toutes les matières en un rien de temps. Avec une préférence pour les maths et les sciences. Il termine sa première année primaire « normalement », en un an. Puis, il accomplit les cinq autres en autant de temps !

Un QI à 145

Il entre donc en secondaire avec quelques années d’avance. On l’inscrit à Sint Jozef à Bruges. Son QI est évalué à 145. Il met un an et demi pour passer ses six années à l’humanité qu’il termine en juin 2018. Entre-temps, il suit des cours hollandais de préparation à l’université. À l’âge de 8 ans, Laurent s’inscrit à celle d’Eindhoven. Avec la même réussite insolente.

Tous les médias du monde entier s’intéressent à ce petit gars qui a quand même des amis de son âge. Il regarde Netflix et adore ses deux bergers allemands, Joe et Sam.

Instagram
Instagram

Il joue à Fortnite, à Minecraft et est un passionné de go kart, de rallye et de Formule 1. Il supporte l’Allemand Stefan Vettel. Sa maman se veut rassurante en disant qu’il est un petit garçon « normal ». « Il peut être têtu comme un enfant de 9 ans quand il doit manger quelque chose qu’il n’aime pas », se plaît-elle à raconter.

Alexander ne peut pas expliquer le don pour les études de son fils. « Je mangeais beaucoup de poissons quand je l’attendais », raconte sa maman avec humour. « On ne veut pas qu’il soit trop sérieux. Il fait ce qu’il veut », affirment-ils, en chœur. « On doit l’aider à trouver l’équilibre ».

Un enfant qui apprend tout comme une éponge.
Un enfant qui apprend tout comme une éponge. - Instagram

Laurent parle quatre langues : l’anglais, l’allemand, le français et le néerlandais. En secondaire, il n’a pas perdu de temps en étudiant le latin ou le grec. Il a eu un peu de mal avec la littérature qui ne l’intéressait guère, sauf Shakespeare car il y avait de l’action.

Un de ses profs à l’université d’Eindhoven dit de lui qu’il est trois fois plus intelligent que le meilleur étudiant qu’il n’a jamais eu dans sa carrière.

La Californie ou Oxford

Aujourd’hui, les plus prestigieuses universités se l’arrachent. « J’aimerais aller en Californie car il fait beau là-bas », lâche Laurent qui, en parallèle à ses études d’ingénieur, a aussi suivi des cours de médecine.

En 2014, à la Nasa.
En 2014, à la Nasa.

Ses parents préféraient qu’il opte pour Oxford, par facilité. Cela lui permettrait de continuer de voir ses grands-parents. Laurent habite à Amsterdam pour l’instant. Il rêvait d’être chirurgien, d’augmenter l’espérance de vie des gens.

Aujourd’hui, il pourrait se destiner à des études où il développerait des organes artificiels. Cela pourrait aider son grand-père qui a des problèmes cardiaques.

Mais avant de faire son grand choix, il partira en vacances au Japon. Avouez qu’il l’a bien mérité !

Un ingénieur de 9 ans.
Un ingénieur de 9 ans. - D.R.

Notre sélection vidéo