France: le propriétaire de la panthère d’Armentières déjà condamné

France: le propriétaire de la panthère d’Armentières déjà condamné

On est toujours sans nouvelles de la jeune panthère noire qui déambulait sur les toits d’Armentières à la mi-septembre et qui a ensuite été enlevée au zoo de Maubeuge. En revanche, l’enquête privilégie toujours la piste liée au banditisme.

Nous avons pu nous faire confirmer que celui qui habite la maison de la rue de l’Avenir d’où est sorti le félin a déjà été jugé et condamné pour d’autres affaires, dont un braquage et se nomme Nordine Barka.

Les premiers faits dont nous avons eu connaissance remontent à janvier 2003 à Mons-en-Barœul. Deux individus casqués, dont un armé d’un revolver, s’étaient enfuis en scooter après avoir volé des jeux à gratter dans le café-tabac la Civette. Au cours de ce braquage, le malfrat armé avait fait feu sur le chien de la propriétaire, sans l’atteindre. Suite à l’enquête, Nordine Barka et son comparse, tous deux âgés de 20 ans au moment des faits, avaient été convoqués au tribunal de Lille, alors que le Monsois purgeait déjà, à l’époque, une peine de trois ans de prison pour le braquage d’un autre café-tabac. Les deux prévenus avaient écopé d’une peine de trois ans d’emprisonnement, dont un avec sursis. Son avocat, Me Charles Cogniot, confirme que Nordine Barka a été condamné en première instance mais relaxé en appel.

Un singe avant la panthère ?

Une autre affaire, plus récente cette fois-ci, permet de dresser un peu plus le profil de l’Armentiérois. Il s’agit d’une intervention inédite des sapeurs-pompiers en octobre 2016, toujours à Mons-en-Barœul, dans la rue où habitait sa mère. Avait été récupéré un singe, un sapajou à poitrine jaune, sur un arbre du quartier. Comme pour la panthère d’Armentières, l’animal, qui s’était échappé d’un appartement, avait été endormi et conduit dans une clinique vétérinaire. La possession de ce type d’animal étant très réglementée, Nordine Barka (le propriétaire du singe) avait été convoqué devant le juge au TGI de Lille, convocation à laquelle il n’avait pas répondu. Il avait tout de même écopé de trois mois de prison. Son avocat affirme que Nordine Barka n’a jamais reçu la convocation du tribunal.

Entendu début octobre au commissariat d’Armentières, Nordine Barka, 35 ans, a été libéré. Dans le cadre de l’affaire de la panthère enfin, les policiers ont retrouvé à son domicile plus de 100.000 € de bons au porteur, puis dans un box lui appartenant à Mons-en-Barœul des munitions, une voiture et une moto volées. Son avocat affirme que ce box ne lui appartient pas et que les bons étaient à sa sœur. Depuis, l’Armentiérois a changé sa photo de profil sur Facebook. On y voit désormais en gros plan la tête d’une panthère noire…

Contacté, le parquet de Lille nous répond que l’enquête est toujours en cours, sans préciser si un appel a été interjeté dans l’affaire du singe.

Notre sélection vidéo