«Tu seras toujours ma puce belge»: Christian Quesada aurait aussi fait des victimes en Belgique, Johanna révèle les messages qu’il lui a envoyés

«Tu seras toujours ma puce belge»: Christian Quesada aurait aussi fait des victimes en Belgique, Johanna révèle les messages qu’il lui a envoyés
D.R.

Johanna (prénom d’emprunt), n’avait que 19 ans, en 2017, quand elle a été approchée par Christian Quesada, qui était encore au sommet de sa popularité après avoir été éliminé du jeu de midi de TF1 quelques mois plus tôt.

« J’ai envie de te voir toute nue. On aurait dû se connaître avant »

Elle raconte le même mode opératoire que les autres victimes présumées, à savoir une approche via des conversations privées sur les réseaux sociaux, avant l’envoi de photos de son sexe et les demandes de photos dénudées en retour. Des messages que la production de ce nouveau documentaire a pu se procurer. Après avoir fait sa connaissance, il dérape rapidement avec des demandes très explicites. « J’ai envie de te câliner et j’ai envie de te voir toute nue. On aurait dû se connaître avant », lui écrit-il dans un message. « Tu vas un peu loin Christian, là », répond la jeune Belge. « Peut-être, mais je dis ce que je pense. Tu ne préfères pas que je sois honnête ? Je vais faire un truc juste pour toi. Je t’envoie une vraie photo de mon zizi pour te prouver ma confiance. Si un jour tu m’en fais, je serais ravi, si tu n’en fais aucune, tu seras toujours ma puce belge », lui a-t-il répondu. Il finira bien par lui envoyer des photos de son sexe.

Un nouveau témoignage à charge, alors que de plus en plus de jeunes filles, parfois mineures, brisent le silence sur les comportements que l’ancienne star de la télé aurait eu pendant des années.

Pour rappel, Christian Quesada, 55 ans, est écroué pour « corruption de mineur » et « détention de diffusion d’images pédopornographiques ». Il avait déjà plusieurs condamnations à son actif.