Abonnez-vous pour 1€

L’enfant de Sophie, le petit Tommy (2), intoxiqué par un chewing-gum à la nicotine: la maman met en garde, «Il aurait pu en mourir!»

Photos

Sophie Balint, 23 ans, originaire de Port Talbot, au Pays de Galles, raconte au Mirror comment son fils de 2 ans, le petit Tommy, a été intoxiqué par un chewing-gum à la nicotine. « Il avait l’air sans vie », rapporte-t-elle au média britannique.

En effet, l’enfant de deux ans a trouvé un chewing-gum à la nicotine appartenant à sa mère dans l’un des tiroirs de la maison : « Quand je l’ai vu le mastiquer, je lui ai dit de vite recracher, mais il a commencé à transpirer, vomir et avait l’air d’être sans vie ». Tommy est maintenant en convalescence à l’hôpital : « Le médecin n’avait jamais rien vu de tel. Il ignorait la toxicité de ce produit », raconte la maman.

Seulement quelques minutes

« Cinq minutes après avoir recraché le chewing-gum, Tommy a commencé à être malade et après 2 minutes, il était dans un état végétatif, allongé sur le sol. Il ne pouvait plus bouger », explique Sophie. « Heureusement, le voisin est secouriste et a pu l’aider. Nous faisions tout pour le maintenir éveillé en attendant l’ambulance ».

Mettre en garde les parents

Sophie a souhaité s’exprimer auprès du Mirror dans le but de mettre en garde les parents de la dangerosité de ces chewing-gums, toxiques pour les enfants. « Les médecins ont fait des tests pour vérifier les battements de son cœur mais heureusement, ils étaient revenus à la normale. Si la dose de nicotine dans les chewing-gums avait été plus forte, Tommy n’aurait certainement pas survécu ».

« Chez vous, vous gardez les médicaments à hauteur pour que les enfants ne puissent pas y avoir accès mais vous ne pensez sûrement pas à cacher vos produits à base de nicotine, faites-le ! », prévient la Britannique. « Tommy aurait pu en mourir ! ».

Notre sélection vidéo