L’horreur dans une forêt en France: le corps sans vie d’une femme enceinte de 6 mois retrouvé par son compagnon, elle a été tuée par au moins un chien

L’horreur dans une forêt en France: le corps sans vie d’une femme enceinte de 6 mois retrouvé par son compagnon, elle a été tuée par au moins un chien
Via L’Union

Ce sont nos confrères de L’Union qui rapportaient l’information ce dimanche mais la macabre découverte avait été faite le samedi après-midi dans la forêt de Retz, dans le sud du département de l’Aisne. La victime s’était rendue en forêt pour se promener avec son chien, mais un drame s’est produit.

La femme enceinte de 6 mois est-elle décédée, samedi en forêt, des suites de morsures d’un ou de plusieurs chiens ? C’est l’une des questions auxquels l’autopsie, pratiquée ce lundi, devrait répondre. Les premières conclusions devraient être connues ce mardi au vu des résultats des investigations techniques.

Samedi à Saint-Pierre-Aigle, la victime a été découverte par son compagnon, non loin de leur domicile, une propriété qui se trouve en lisière de forêt. La jeune femme l’aurait appelé pour lui dire qu’elle était inquiète car une meute de chiens allait les attaquer, elle et son animal. Il a quitté immédiatement son travail à Roissy pour la rejoindre. Il l’aurait appelée des dizaines de fois sur le trajet sans parvenir à lui parler avant de décourvir le corps de la jeune femme de 29 ans, qui allait accoucher dans trois mois, mutilée dans un chemin non loin de leur domicile.

« Il s’est passé quelque chose de très grave »

« J’ai vu un homme passer samedi après-midi. Il m’a dit : ‘Il s’est passé quelque chose de très grave’. Son visage était blême », expliquait une habitante qui réside à deux pas d’un sentier pénétrant la forêt de Retz, au bout d’une impasse du village de Saint-Pierre-Aigle.

Une autre voisine raconte une scène inouïe dans cette commune située entre Soissons et Villers-Cotterêts : « Un homme est venu chez moi en criant : Ma femme a été tuée par des chiens. J’ai cru qu’il avait bu. J’ai appelé les secours, et je l’ai malgré tout suivi. »

L’enquête de la section de recherche de la gendarmerie d’Amiens, saisie de cette procédure, doit permettre de déterminer si ce drame est en lien avec la présence au même moment d’un équipage de chasse à courre, le Rallye de la Passion, basé dans le village de Morsain.

Notre sélection vidéo