La famille de Théo Hayez furieuse: voici les conclusions de la police concernant la disparition du jeune homme

Les questions restent nombreuses...
Les questions restent nombreuses... - BelgaImage/Nieuwsblad

Dans le podcast « The Lighthouse », Lisa, la cousine de Théo Hayez, le jeune Belge disparu depuis le 31 mai dernier en Australie, a expliqué que les policiers de Nouvelle-Galles du Sud avaient déjà tiré des conclusions un mois à peine après sa disparition.

Le 3 juillet dernier, les parents et proches du jeune Bruxellois de 18 ans ont en effet été invités à regarder les dernières images de Théo Hayez trouvées par les autorités : sur celles-ci, on peut voir le jeune homme s’amuser dans et autour d’un bar, le Cheeky Monkey’s. Il buvait, dansait, puis a soudain été mis dehors. Sur la dernière photo, Théo marche sur un trottoir en regardant son gsm.

Le bar où était Théo.
Le bar où était Théo. - BelgaImage.

Après avoir montré ces images, les policiers ont indiqué à la famille de Théo Hayez qu’ils avaient tiré leurs propres conclusions de cette affaire : selon eux, le jeune homme a été victime d’un accident et est tombé d’une falaise. Ils affirmaient avoir cherché partout. Et s’ils ont assuré que l’enquête n’était pas terminée, ils ont précisé qu’ils arrêtaient les recherches physiques.

Le fameux phare où le signal du GSM de Théo a été repéré pour la dernière fois.
Le fameux phare où le signal du GSM de Théo a été repéré pour la dernière fois. - BelgaImage

« Je n’ai jamais été aussi furieuse », explique Lisa Hayez dans le podcast. Selon elle, tout le monde a été sous le choc de cette annonce : « Ils pleuraient tous. Ce n’était pas honnête. Nous avions le sentiment que la police n’avait pas tout fait. Nous étions frustrés. Vous n’avez rien trouvé mais vous arrêtez ? ».

Après cette annonce, les policiers ont emmené les proches de Théo aux falaises où ils estiment que le Bruxellois a pu perdre la vie : « Mais ils restaient vagues : « C’était quelque part par ici, mais nous ne sommes pas sûrs ». C’était trop dur pour la famille », poursuit Lisa.

Depuis ce jour-là, la police a donc arrêté de chercher. Mais ce n’est pas le cas des nombreux bénévoles, qui sont toujours mobilisés. D’ailleurs, une semaine plus tard, une casquette était retrouvée non loin de Tallow Beach. Les proches de Théo sont certains qu’il s’agit d’une de ses casquettes, mais le résultat des tests ADN n’a toujours pas été révélé : « Ça ne peut pas être un hasard. On l’a retrouvée exactement dans les bois à l’endroit où il marchait, selon Google ». Et Lisa d’enchaîner : « Les policiers sont certains qu’ils ont tout fait. Ils disaient qu’ils avaient cherché partout. Nous y avons cru ». Jusqu’à ce que cette casquette soit retrouvée…

Les bénévoles poursuivent les rceherches.
Les bénévoles poursuivent les rceherches. - BelgaImage

Si l’entourage du jeune Belge ne doute pas de la bonne foi de la police, il estime qu’il existe assez de preuves qui pourraient ouvrir d’autres pistes, comme une agression. « Pourquoi aurait-il traversé un bois alors qu’il faisait tout noir et pas simplement pris un chemin éclairé qui mène au même endroit ? », se demande un cousin de Théo. « Il ne connaissait pas l’endroit, et pourtant il n’a jamais utilisé Google Maps pour arriver jusque-là. Il n’a pas cherché le chemin vers la falaise, ni vers son auberge de jeunesse. C’est bizarre, comment a-t-il pu arriver là ? Nous croyons que Théo n’était pas seul ce soir-là », explique son cousin.

Notre sélection vidéo