Vous voulez gagner à l’EuroMillions? Pensez à Michaël, qui avec ses 10 millions remportés à la loterie, a vécu une longue descente aux enfers…

Photos

Pendant dix ans, Michael Caroll a vécu à 100 à l’heure. Ce Britannique de 37 ans a lapidé son jackpot de 10 millions de livres sterling (un peu moins de 12 milions d’euros) en alcool, drogues, sexe et soirées.

Il travaille aujourd’hui comme charbonnier 7 jours par semaine pour 10 livres de l’heure. « Mais je suis plus heureux maintenant », a confié le gagnant aux journalistes du Mirror. En revenant sur ces dix années particulièrement intenses, il affirme que c’est un miracle qu’il en ait gardé des souvenirs. « Je me réveillais, je prenais trois rails de drogue et je buvais une demi-bouteille de vodka avant de sortir de mon lit. Je buvais deux à trois bouteilles de vodka par jour, j’étais complètement alcoolique ».

Michaël se souvient particulièrement de ses soirées à la Costa del Sol qui lui ont coûté son court mariage avec Sandra Aitken, qui était enceinte de sept mois quand Michael a gagné au Lotto. « On allait dans des bordels locaux parce qu’on trouvait que les filles étaient plus jolies. Je me suis déjà réveillé dans des endroits étranges ». Michael affirme avoir couché avec plus de 4000 femmes.

Quand il a gagné ses dix millions de livres en 2002, le jeune homme avait 19 ans. Orphelin de père, il avait donné un million de livres à sa mère, à sa tante, à son ex belle-mère et à Sandra. Il lui restait donc 6 millions.

Isopix

Cette vie de luxure et d’excès a fini par lui faire perdre tous ses biens. En 10 ans, il a comparu plus de trente fois devant les tribunaux. L’argent a commencé à s’épuiser et les ennemis à s’accumuler, jusqu’à recevoir des menaces de morts de la part de mafieux. Sa descente aux enfers a été telle qu’il s’est retrouvé à la rue pendant un mois.

Il tient un discours différent aujourd’hui : « Je suis heureux. Je ne dois plus regarder en arrière, plus personne ne va me planter un couteau dans le dos et me voler. Je pense que j’ai de la chance d’être en vie. Si j’avais encore l’argent, je serais probablement six pieds sous terre à l’heure actuelle ».

Michael joue encore au Lotto de temps en temps mais se méfie de la richesse. « L’argent est vraiment la racine de tous les maux. Si j’avais un message pour les futurs gagnants : ne faites confiance à personne, même pas à votre p***** de famille »

Notre sélection vidéo