Cris racistes contre Balotelli: la fermeture d’un secteur du stade de Vérone suspendue en appel

©Photonews
©Photonews

La Cour d’appel de la Fédération italienne de football (FIGC) a suspendu la fermeture pour un match d’un secteur du stade de Vérone, d’où étaient partis des cris racistes envers l’attaquant de Brescia Mario Balotelli le 3 novembre dernier. La Cour d’appel a ordonné un complément d’enquête. Dès lors, le secteur sera bien ouvert pour le match contre la Fiorentina dimanche. C’est ce que le Hellas Vérone a annoncé jeudi sur son site.

Le match entre le Hellas Vérone et Brescia (2-1) avait été marqué par les cris de singe adressés par des supporters véronais à Balotelli. Après une action sur le côté gauche, l’attaquant de Brescia a pris le ballon en mains et l’a violemment expédié en direction des supporters véronais.

La commission de discipline de la Ligue italienne de football avait décidé de la fermeture pour un match du secteur « Poltrone Est » du stade Bentegodi de Vérone. Il peut accueillir environ 3.500 spectateurs, le stade comptant en tout un peu plus de 30.000 places. Dans son communiqué, la commission avait expliqué que les cris en question « ont été clairement perçus, en plus du joueur, par le délégué positionné à proximité ».

Le club avait interjeté appel. La Cour d’appel a ordonné un complément d’enquête avant de prendre une décision définitive. En attendant, le secteur concerné restera ouvert.

« C’est une mesure raisonnable qui nous satisfait », a commenté Francesco Barresi, directeur opérationnel de l’Hellas Vérone, sur le site du club. « Nous avons réussi à mettre en évidence en détail les différentes incohérences qui ont émergé de l’analyse des actes officiels de la rencontre, qui méritent maintenant d’être approfondies, surtout en ce qui concerne l’injustice de culpabiliser un secteur entier. »

Notre sélection vidéo