Abonnez-vous à -50%

À l’approche de la Saint-Nicolas, la couleur du Père Fouettard recommence à faire débat: Unia se positionne pour qu’il soit désormais… doré!

Le Père Fouettard doré est apparu pour éviter la polémique.
Le Père Fouettard doré est apparu pour éviter la polémique.

La polémique fait surtout rage aux Pays-Bas, même si elle avait franchi nos frontières il y a quelques années, au point de pousser le centre pour l’égalité des chances Unia à se positionner en 2014.

On rappellera qu’Unia avait conclu en 2014 que ni la tradition ni le personnage, même grimé en noir, ne s’apparentent à du racisme ou de la discrimination. Sauf si des propos explicitement racistes voient le jour autour du personnage lors d’une fête. Unia recommande toutefois que la Saint-Nicolas soit traitée « avec précaution », pour que le débat sur le père fouettard ne prenne pas des proportions extrêmes.

Chez Unia, la polémique est au ralenti : « Nous avons enregistré un signalement cette année », explique son porte-parole Lode Nolf. « Pour couper court à la polémique, certains ont décidé de grimer le noiraud des fêtes bruxelloises aux couleurs nationales noir-jaune-rouge et c’est une bonne idée. Des pères fouettards dorés ont fait leur apparition aux Pays-Bas, mais aussi à Louvain et à Gand. Pour nous, c’est une bonne solution. Nous l’applaudissons et nous l’encourageons. »

► La polémique a été relancée cette semaine par… Kim Kardashian  !

► Unia explique cette prise de position.

Notre sélection vidéo