Ils se servent de l’image de personnalités belges pour arnaquer les internautes sur les réseaux sociaux: la police met en garde à son tour

Les personnalités de la RTBF font partie des visés.
Les personnalités de la RTBF font partie des visés. - Capture Police Fédérale

Le SPF Economie et la Police Fédérale tiennent à mettre en garde les internautes et surtout les utilisateurs des réseaux sociaux. Cela fait quelque temps que des publicités utilisent des photos de personnalités bien connues des Belges pour rendre leur arnaque plus crédible. On vous avait déjà parlé de ce problème il y a quelques semaines.

« L’inspection économique a notamment reçu 147 signalements pour des publicités qui, généralement, nous invitent à découvrir des investissements avec garanties d’intérêts élevés. Ce sont, le plus souvent, les cryptomonnaies, comme le bitcoin, qui sont mises en avant et nous découvrons le visage de personnalités connues pour renforcer notre confiance et nous convaincre que nous ne devons pas hésiter », prévient le commissaire Olivier Bogaert.

Parmi les célébrités utilisées, on retrouve François de Brigode, Laurent Mathieu, Félicien Bogaerts, Stromae, Sandrine Corman, Sara de Paduwa, Maria Del Rio ou encore Angèle. Ces publicités ne concernent pas seulement les offres d’investissement mais aussi des produits de beauté ou encore des gélules minceur.

« Les personnes réagissant aux notifications sont alors renvoyées vers un site dans lequel elles vont découvrir le soi-disant témoignage de ces personnalités qui expriment leur joie face à l’investissement réalisé ou après avoir développé leurs propres produits de beauté », explique le commissaire de la Federal Computer Crime Unit. Des témoignages tous faux et mensongers.

Ces sites attendent des internautes qu’ils créent un compte et payent une certaine somme pour investir ou acheter des produits. Argent que les victimes ne revoient évidemment jamais.

« Le SPF Economie nous invite donc à ne pas nous laisser séduire par ces annonces alléchantes, à lire attentivement les conditions générales et les contenus des contacts et à se documenter au sujet de ces annonceurs », conclut la police fédérale.

Si vous repérez ce type de publicité, n’hésitez pas à les signaler à l’adresse : http://pointdecontact.belgique.be

Notre sélection vidéo