Lode Van Hecke, le père abbé de l’abbaye d’Orval, nommé évêque de Gand

Lode Van Hecke était entré en 1976 à l’abbaye d’Orval.
Lode Van Hecke était entré en 1976 à l’abbaye d’Orval. - Belga

Le cardinal Jozef De Kesel a présenté mercredi le nouvel évêque de Gand, l’abbé Lode Van Hecke, qui succède à l’évêque Luc Van Looy, âgé de 78 ans.

La consécration du nouvel évêque se tiendra le 23 février à 15 heures dans la cathédrale de Gand. Cette nomination constitue une surprise pour Lode Van Hecke, père abbé d’Orval, qui est entré à l’abbaye gaumaise en 1976, après des études en philosophie.

«C’est une surprise pour moi. Je ne suis pas devenu moine pour devenir évêque ensuite. Pour mes frères de l’abbaye d’Orval, c’est un moment difficile mais ils m’ont tous encouragé, quelque soit le caractère inattendu de cette nouvelle», indique le nouvel évêque.

« C’est une aventure »

«J’ai la conviction que c’est le chemin que je me dois de suivre. C’est une aventure. Il ne faut pas me parler dès à présent de stratégie ou de politique. Je dois d’abord aller à la rencontre d’un évêque et écouter afin de savoir où se situent les vraies questions», poursuit l’abbé Van Hecke.

Il est très exceptionnel et c’est même la première fois dans l’histoire de l’Eglise de Belgique qu’un moine trappiste devienne évêque. Le cardinal De Kesel le voit comme une évolution en rapport avec notre époque. «Ce n’est peut-être plus si particulier de nos jours, alors que l’Eglise se restructure et que nous cherchons le renouveau spirituel».

En 2015, Lode Van Hecke était pressenti pour prendre la succession de Mgr Léonard à l'archevêché de Malines-Bruxelles. Le cistercien trappiste est décrit comme une personnalité fidèle et efficace.

Belga, M. M.

Notre sélection vidéo