Restructuration chez Carrefour: un syndicat menace d’une action le jour de la Saint-Nicolas

Restructuration chez Carrefour: un syndicat menace d’une action le jour de la Saint-Nicolas
Photo News

La filiale des employés du syndicat socialiste (SETCa/BBTK) dénonce un manque de personnel criant au sein du groupe de supermarchés Carrefour. L’organisation depuis la restructuration de 2018 laisse à désirer, selon le SETCa qui menace de reporter de deux heures l’heure d’ouverture des grandes surfaces le vendredi 6 décembre.

Quelque 950 personnes ont perdu leur place dans le cadre de la restructuration. Un nouveau projet commercial a alors été lancé ainsi qu’une nouvelle organisation du travail. Mais la confusion règne depuis.

« La nouvelle organisation ne fonctionne pas. Les étudiants débarquent en masse, mais cela ne convient pas. Le personnel estime qu’à la veille des fêtes, s’il ne peut pas compter sur plus de bras et de compétences dans les magasins, cela va aller dans le mur », a commenté Myriam Delmée, présidente du SETCa.

Le syndicat demande à la direction de donner suite aux exigences des travailleurs. Une première action est programmée le 6 décembre : les hypermarchés de la chaîne ouvriront à 11h00, soit deux heures après l’horaire normal.

La CNE confirme les difficultés liées à la nouvelle organisation du groupe français, mais n’a pas prévu d’action similaire. « Depuis juin, nous avons déjà interpellé à plusieurs reprises la direction. Nous avons tenu des assemblées générales le 12 novembre dernier et nous attendons maintenant des réponses de l’entreprise », a expliqué Manuel Gonzalez (CNE).

Un conseil d’entreprise est prévu le 5 décembre.

Notre sélection vidéo