Seulement 19 buts marqués en 16 matches de championnat: s’il veut retrouver le haut du classement, Anderlecht doit apprendre à trouver la faille!

©Belga
©Belga

Certes, les maux offensifs d’aujourd’hui ne sont pas récents. On peut même remarquer une amélioration depuis l’arrivée de Frankie Vercauteren. Néanmoins, en signant son cinquième nul blanc (le 2e sous la houlette de Vercauteren), Anderlecht a une nouvelle fois dévoilé toutes ses carences en la matière.

Quand Chadli et dans une moindre mesure Roofe ne trouvent pas le cadre, personne ne peut les suppléer. Et les chiffres sont éloquents. Jamais une ligne offensive mauve et blanche n’avait fait si pâle figure en 99 ans. En 1921, elle avait inscrit 14 buts après 16 journées. Depuis lors, elle a toujours fait mieux que les 19 buts actuels (ce qui en fait la 11e attaque).

Phases arrêtées pas exploitées, manque de taille, jeu prévisible : voici pourquoi Anderlecht ne parvient pas à marquer.

Nos experts Thomas Chatelle et Philippe Albert donnent leur avis sur les carences offensives des Mauves.

Notre sélection vidéo