Les proches d’Elisa, la jeune femme de 29 ans tuée par des chiens en France, font part de leurs doutes: «On est hantés»

Les proches d’Elisa, la jeune femme de 29 ans tuée par des chiens en France, font part de leurs doutes: «On est hantés»
Via l’Union

De nombreuses questions subsistent quant à la mort tragique d’Elisa Pilarski, cette femme enceinte de 29 ans tuée par des chiens dans la forêt de Retz. Comment a-t-elle perdu la vie ? Pourquoi ces chiens s’en sont-ils pris à elle ? Pourquoi son compagnon n’a-t-il pas prévenu les chasseurs qu’il fallait porter secours à la jeune femme ?

Ce vendredi, les proches d’Elisa témoignent dans les colonnes du Parisien et font part de leurs nombreux doutes quant à cette affaire. « On ne vit pas, on survit », explique la sœur de Christophe Ellul, le compagnon d’Elisa. « On est hantés par 1000 questions que l’on retourne sans cesse et auxquelles nous n’avons pas de réponses ».

Le jeune homme a demandé que justice soit faite pour sa femme et leur bébé. « Il sera inhumé dans le même cercueil que sa maman. Qu’ils soient ensemble, s’il y a une vie après », a expliqué Christophe à nos confrères français.

La mère d’Elisa, qui tient une épicerie dans le village de Rébénacq, dit surmonter la tragédie qu’elle est en train de vivre grâce à son travail. « Je ne peux pas faire autrement que d’être là. J’en ai besoin, pour ne pas penser à autre chose ».

L’autopsie a établi l’heure du décès entre 13h et 13h30 le 16 novembre dernier. La jeune femme est décédée des suites d’« une hémorragie consécutive à plusieurs morsures de chiens aux membres supérieurs et inférieurs ainsi qu’à la tête ».

Des prélèvements ont déjà été effectués sur 67 chiens, dont les 5 American Staffordshire de la victime, afin de déterminer l’origine des morsures. Mais les résultats de ces analyses ne sont pas attendus avant plusieurs jours voire plusieurs semaines.

Notre sélection vidéo