Les auteurs d’home-invasions violents à Jemeppe-sur-Sambre et Fleurus ont été interceptés

Les auteurs d’home-invasions violents à Jemeppe-sur-Sambre et Fleurus ont été interceptés

En aveux, ils ont été placés sous mandat d’arrêt et écroués à la prison de Namur. Identifiés au terme d’une « enquête minutieuse », les trois suspects ont été interceptés à leur domicile ou à un point de chute au cours de quatre perquisitions menées à Namur et Charleroi.

Il s’agit d’un Namurois de 20 ans, d’un Carolo de 25 ans et d’un habitant de Châtelet de 31 ans. « Les deux premiers allaient au contact des victimes, tandis que le troisième, instigateur des faits, faisait le guet et attendait ses complices au volant d’un véhicule », a précisé le parquet de Namur.

Lors des perquisitions, la police a pu mettre la main sur de nombreuses pièces à conviction : un pistolet Makarov 9 mm chargé avec un silencieux, un pistolet FN 6,35 mm avec chargeur garni, plusieurs paires de gants, plusieurs cagoules, une salopette, des rouleaux de tape, des munitions diverses, de l’outillage, un GSM, ainsi que des documents et permis de conduire volés.

Le premier home-invasion a eu lieu le 23 août à Jemeppe-sur-Sambre. Deux auteurs encagoulés et armés ont surpris un habitant qui sortait de son garage à bord de son véhicule. Sous la menace de leurs armes de poing, ils ont sorti la victime de sa voiture et lui ont mis des colliers colson. Son épouse a également été menacée et ligotée avec la ceinture de son peignoir. Les auteurs se sont ensuite fait ouvrir le coffre-fort pour s’emparer d’une enveloppe contenant une somme d’argent, ainsi que des bijoux.

Le second home-invasion a eu lieu le 23 septembre à Wanfercée-Baulet (Fleurus), au domicile d’un bijoutier. Un individu s’est présenté comme un technicien d’Ores venu relever les index des compteurs. Après avoir fait mine de procéder à ces relevés, il a ordonné à l’épouse du bijoutier de le conduire au coffre-fort. Un complice l’a alors rejoint muni d’une cagoule, de gants et d’une arme de poing avec silencieux. L’occupante des lieux a ensuite été bâillonnée, avant que son mari ne soit à son tour menacé et contraint à indiquer l’emplacement du coffre à son retour chez lui. Les malfrats n’ont finalement pas pu ouvrir le coffre. Surpris par la fille du couple, ils ont quitté les lieux précipitamment à bord d’un véhicule dans lequel les attendait leur complice, en emportant des bijoux qui se trouvaient dans la cuisine.

Notre sélection vidéo