Euro 2020: les sélectionneurs russe, finlandais et danois, tous satisfaits du groupe avec les Diables rouges

BELGA
BELGA

La Belgique jouera contre la Russie en ouverture de son groupe B à l’Euro 2020 de football. Ce sera le 13 juin à Saint-Pétersbourg. Les Diables Rouges iront ensuite à Copenhague pour défier le Danemark sur ses terres le 18 juin avant de revenir à St-Petersbourg pour y rencontrer la Finlande le 22 juin. Un groupe qui satisfaisait dans l’ensemble les sélectionneurs des adversaires des Belges.

« Nous voulions jouer la Finlande, parce que nous avons joué le Pays de Galles (l’autre option du tirage, NDLR) en Ligue des Nations et nous sommes un peu lassés de jouer des équipes britanniques, car l’Irlande était dans aussi notre groupe de qualification. C’est toujours bien de jouer contre de nouveaux pays et pour les supporters finlandais, ce sera un court déplacement, je pense que ce sera un super-match d’ouverture », a commenté Age Hareide, le sélectionneur danois. « Les Danois savent faire la fête et s’ils iront à Copenhague pour faire la fête, cela promet. Le Danois est très amical et adore le football. Le plus important est que les supporters soient derrière leur équipe et l’atmosphère sera fantastique », a promis encore Hareide qui cédera le relais à l’issue de l’Euro.

« Les niveaux sont un peu les mêmes »

« Nous jouons notre premier match contre le Danemark à Copenhague », c’est génial », a renchéri Markku Kanerva, le sélectionneur finlandais, dans les médias de son pays. « C’est aussi une équipe nordique avec un jeu que nous connaissons. Nous pouvons prendre la mesure de notre voisin russe, mais la Belgique est un gros morceau. L’Italie (l’autre option pour les Finlandais au tirage, ndlr) est aussi très forte. Les niveaux sont un peu les mêmes. L’avantage est que les déplacements sont moins compliqués. Nous voulions St-Petersbourg et Copenhague, pas Bakou et Rome (le groupe de l’Italie, ndlr). Les supporters aussi pourront aller en train à St-Petersbourg, c’est plus écologique ».

L’ancien international finlandais, Alexei Eremenko, cité par l’UEFA, se réjouissait lui aussi du tirage pour la Finlande, en compagnie de la Russie. « Je suis content pour les supporters aussi. Il y a juste trois heures de train entre Helsinki et Saint-Petersbourg, nul doute qu’ils seront nombreux. »

« Donner le maximum »

La Belgique affronte la Finlande dans son troisième match de poule à Saint-Petersbourg. Une équipe dont se méfie Roberto Martinez, le sélectionneur des Diables Rouges, mais aussi Stanislav Cherchesov, le sélectionneur russe, cité par l’UEFA. « La Finlande s’est qualifiée de façon convaincante pour son premier Euro, ce qui en dit long sur ses qualités. Nous jouerons notre dernier match de poule au Danemark, contre le Danemark, cela aurait pu être mieux. Mais peu importe le tirage, nous devons nous préparer pour chaque match et donner le maximum. »

Notre sélection vidéo