Un ancien joueur du Sporting d’Anderlecht fait le point: «Les Mauves manquent d’un attaquant pour soulager Kemar Roofe»

Kemar Roofe n’avait pas trouvé la faille contre Courtrai.
Kemar Roofe n’avait pas trouvé la faille contre Courtrai. - Belga

Dimanche dernier, Anderlecht a enchaîné un 8e match d’affilée sans défaite (et même un 9e en comptant la victoire en Coupe de Belgique face au Beerschot). Mais pour autant, les Mauves n’ont pas convaincu face à Courtrai (0-0). Contre les Ostendais, les protégés de Franky Vercauteren devront montrer un autre visage et, surtout, retrouver le chemin des filets. Un chemin que Tom De Sutter, passé par les deux clubs, connaît bien. Arrivé à Anderlecht en 2009, il avait inscrit la bagatelle de 48 buts lors des quatre saisons passées avec la vareuse mauve. Après des passages au FC Bruges, à Bursaspor et à Lokeren, il s’était retrouvé sans club l’année dernière, jusqu’à ce qu’Ostende ne lui propose un contrat en janvier dernier. Chez les Côtiers, il était resté jusqu’en fin de saison et avait marqué quatre buts. « Pour moi, Anderlecht manque d’un attaquant », lance-t-il tout de go. « Kemar Roofe est un bon avant-centre. Il convient au style anderlechtois car il sait jouer avec l’équipe et marque des buts. Mais ce n’est pas suffisant. Il faudrait qu’Anderlecht ait un autre style d’attaquant. Car un buteur marche à la confiance et, quand il a une période de creux et qu’il ne parvient pas à faire trembler les filets, il faut qu’un autre joueur puisse le soulager, prendre son relais en quelque sorte. C’est une bonne chose que l’entraîneur ait deux ou trois possibilités différentes, comme c’est le cas à Bruges. »

« Des bons résultats depuis deux mois »

Mais pour autant, Tom De Sutter croit dur comme fer aux playoffs pour les Mauves. « Malgré le nul contre Courtrai, Anderlecht réalise tout de même de bons résultats depuis deux mois. S’il continue de la sorte, il sera dans le top 6. Car les bonnes performances redonnent confiance aux joueurs. Cela se joue beaucoup dans la tête. Ils doivent tout doucement se dire qu’ils sont imbattables car ils jouent pour Anderlecht et ont une obligation de résultats. Mais c’est clair que la situation du club n’est pas facile avec tous les changements qui ont eu lieu ces derniers mois. Il faudra du temps pour que les Mauves recommencent véritablement à gagner et redeviennent le club du top qu’ils étaient avant. »

Pendant que les Bruxellois tenteront de s’en sortir de leur déplacement périlleux à la Côte, Tom De Sutter sera lui à… Harelbeke où son club actuel, le FC Knokke, se déplace. Il tentera de continuer sur sa bonne lancée car il a déjà marqué huit buts en dix rencontres pour sa nouvelle équipe, pensionnaire de Division 2 amateurs (et reléguée en fin de saison dernière de D1 amateurs).

Notre sélection vidéo