Percuté par une voiture, Loïc, 32 ans, meurt dans des circonstances étranges à Farciennes: «Mon fils allait bien, il ne se serait jamais suicidé!»

Ce soir-là, Loïc fêtait la Sainte-Barbe avec ses collègues à Fleurus.
Ce soir-là, Loïc fêtait la Sainte-Barbe avec ses collègues à Fleurus. - FVH

Corentin revenait du travail, vendredi soir. Il avait emprunté la N568 en direction de Farciennes. « Un homme a surgi des buissons », explique son papa. « Il s’est jeté devant la voiture de mon fils qui n’a pas pu l’éviter. Corentin est sous le choc, il a été emmené à l’hôpital. »

Une situation étrange

La victime s’appelait Loïc (PHOTO) et était originaire de Namur. Il a malheureusement perdu la vie dans l’accident. « C’est une situation étrange », explique Éric Paulus, chef de la zone de Police Châtelet/Farciennes/Aiseau-Presles.

► « Mon fils allait bien, il n’aurait jamais mis fin à ses jours » : le papa de la victime se confie.

►Ils étaient ensemble juste avant le drame : son père détaille le déroulement de sa dernière soirée

Notre sélection vidéo