Retour chahuté pour Marc Coucke à Ostende: «Je ne m’attendais pas à vivre une telle journée…»

Messie = Judas = Coucke
: le message des supporters ostendais envers leur ancien président. @Belga
Messie = Judas = Coucke : le message des supporters ostendais envers leur ancien président. @Belga

Le président anderlechtois n’a pas suivi la rencontre depuis les tribunes et surtout, il a quitté la Versluys Arena durant la pause. Tout s’est joué en avant-match. Alors qu’il avait reçu Marc Coucke avec les mêmes égards que les autres présidents de D1A, Frank Dierckens a très peu apprécié le comportement de son prédécesseur. Durant le repas, Coucke a approché son homologue ostendais pour deux raisons : son intervention dans l’émission « De Zevende Dag » sur la VRT et les difficultés financières du KVO, qui paie 1,2 million d’euros de location pour une tribune à Coucke. Pour l’homme fort du RSCA, il n’est pas responsable des difficultés pécuniaires du KVO. « Il s’est comporté de manière inappropriée », a indiqué le président d’Ostende au micro de Proximus durant la mi-temps. « J’ai toujours dit que je l’accueillerais de la même manière que les autres présidents mais il ne faut pas me chercher. » Pendant que Dierckens donnait sa version des faits, Marc Coucke quittait, lui, l’antre du KVO après avoir suivi la première période catastrophique de ses joueurs depuis… le vestiaire visiteur.

Il a donné sa version sur les ondes de Radio 1. « Les difficultés financières sont réelles… quand tu ne paies pas tes factures. Mais la baisse des rentrées commerciales sont-elles de ma faute si le président du KVO répète à chaque fois que le club risque la faillite ? (…) Son interview deux heures avant le match a excité des supporters et des responsables de la sécurité m’ont dit qu’il était préférable que je n’aille pas en tribune. Je suis donc resté dans le vestiaire mais le match delegate est venu me trouver, à la demande du patron des arbitres. Je devais partir 5 minutes avant le repos et revenir cinq minutes après la reprise, sinon il allait devoir faire un rapport. J’ai préféré rentrer à la maison, je ne m’attendais pas à vivre une telle journée… » Le milliardaire flamand, suivi par un garde du corps, devait s’attendre à un accueil musclé à l’image d’un message des supporters ostendais, sur une banderole : « Messias = Judas = Coucke ». Les deux camps pourraient se revoir en Playoffs 2…

Notre sélection vidéo