Attention, estomacs sensibles s’abstenir! Chez Burger King, Marion a fait une découverte déplaisante dans son sandwich: «J’ai tout recraché»

Photo
Attention, estomacs sensibles s’abstenir! Chez Burger King, Marion a fait une découverte déplaisante dans son sandwich: «J’ai tout recraché»
123RF

Avec l’habitude, on ne regarde plus vraiment ce qu’on a dans l’assiette. Et pourtant, si ce n’était par sa vigilance et celle de sa collègue, Marion aurait bien pu avoir la pire surprise de sa vie en engloutissant une garniture pour la moins indésirable. Une histoire aussi incongrue que répugnante rapportée par Sud Ouest et qui vaudra certainement à la chaîne de restaurant une très mauvaise publicité sur nos territoires, où elle n’est implantée que depuis quelques années…

Au début, tout allait bien. Cependant, arrivé à la moitié de son hamburger, elle va faire une découverte inhabituelle : « Avec mes trois autres collègues, on déjeune souvent ensemble midi et de temps en temps au restaurant. Aujourd’hui, nous avions opté pour Burger King à Saint-Pierre-du-Mont », indique Marion, agent territorial à Mont-de-Marsan. « J’ai mangé la moitié de mon hamburger jusqu’à trouver un truc bizarre. C’était noir. J’ai cru à un champignon – mais il n’y en avait pas dans la recette de mon sandwich – ou à un morceau de viande un peu trop grillé. Ma collègue me dit : ‘Bah non, regarde, il y a des pattes’. En fait, c’était une chenille. J’ai tout recraché. »

Le pire, c’est que la jeune femme de 30 ans n’a pas pu être remboursée, même après avoir soumis une photo du hamburger litigieux au personnel du restaurant. « On lui a répondu que ça ne pouvait pas venir d’ici, car la veille encore, les services d’hygiène étaient passés », raconte un collègue de Marion. En effet, pour ne pas créer un scandale au beau milieu du restaurant, il était allé voir discrètement le responsable afin de demander le remboursement de leur commande.

Marion et ses collègues n’obtiendront pourtant pas gain de cause, puisque le responsable en question va nier les faits tout en refusant de rembourser les intéressés. Il va même pousser le vice jusqu’à leur proposer un café, un bien maigre lot de consolation pour avoir presque été victime du manque d’hygiène de la chaîne. Alors, le « sandwich à la chenille », scandale alimentaire ou recette visionnaire en avance sur son temps ? On vous laisse juger…

Notre sélection vidéo