L’assassin de Sarah, une jeune femme de 19 ans qu’on croyait suicidée, passe aux aveux: «C’est moi qui l’ai tuée»

L’assassin de Sarah, une jeune femme de 19 ans qu’on croyait suicidée, passe aux aveux: «C’est moi qui l’ai tuée»
Facebook

Il y a 3 ans exactement, le 3 décembre 2016 au matin, Sarah Stern avait disparu. Quelques heures auparavant, la voiture de sa grand-mère était retrouvée par un taximan new-yorkais sur un pont, le long de la rivière Shark.

La famille de Sarah n’a pas mis longtemps à s’alarmer. En effet, sa disparition soudaine avait de quoi inquiéter : elle avait déjà plusieurs tentatives de suicide à son actif après la mort de sa mère. À partir des indices récoltés et des antécédents de la jeune femme, les autorités vont très rapidement conclure à un suicide. Sarah se serait jetée à l’eau, à un endroit où les forts courants rendent impossible la repêche du corps, probablement emporté à plusieurs centaines de kilomètres en aval.

Facebook

C’est Liam McAtasney, 19 ans, un ami d’enfance de Sarah, qui va confirmer la thèse du suicide et sceller le sort de la jeune femme en apportant son témoignage aux autorités : « Je suis allé la voir la veille de sa disparition. Elle m’a dit qu’elle en avait marre et qu’elle voulait partir. »

Toutefois, l’affaire va connaître un rebondissement détonnant début 2017, lorsque la police reçoit l’appel et le témoignage d’Anthony Curry, un ancien compagnon de lycée de Sarah. « J’étais au lycée avec Sarah Stern », raconte-t-il. « Je connais très bien Liam McAtasney. J’adore tourner des films et j’en parle souvent avec lui. On est fans de cinéma d’horreur. Peu avant la disparition de Sarah, Liam est venu me proposer une idée de scénario. L’histoire d’un mec qui étrangle une fille et balance son corps d’un pont avec l’aide d’un pote. J’avais oublié… jusqu’à ce que Sarah disparaisse. »

Lorsque la police va équiper Anthony d’un micro pour essayer d’obtenir les aveux de Liam, soupçonné de meurtre, ce dernier va immédiatement craquer, sans doute rongé par les remords : « C’est moi qui l’ai tuée. Ça fait des mois que j’y pensais. Je l’ai étranglée. Chez elle. Elle m’avait montré une boîte à chaussures pleine de billets. Sa grand-mère lui avait donné ça en héritage. 10 000 $. Elle les planquait sous son lit. J’étais venu pour ça. »

En juin dernier, Liam McAtasney a été condamné à la prison à perpétuité pour assassinat et vol, mettant un point final à une affaire qui avait secoué la région et hanté les proches de la Sarah pendant près de trois ans.

Facebook

Notre sélection vidéo