Abonnez-vous pour 1€

Le PTB a dépensé deux fois plus qu’annoncé pour sa campagne électorale: «On a eu davantage de soutien qu’espéré»

Le PTB a dépensé deux fois plus qu’annoncé pour sa campagne électorale: «On a eu davantage de soutien qu’espéré»

Plus de 6 mois après les élections du 26 mai, c’est l’heure des comptes ! La commission de contrôle des dépenses électorales a remis son rapport : les 18 partis ayant déposé au moins une liste dans une des circonscriptions de la Région wallonne ont dépensé plus de 5,4 millions pour leur campagne électorale.

On est loin des 17,6 millions d’euros qu’il leur était légalement possible d’utiliser, soit généralement un million par parti. « Côté wallon, le montant est réduit à 800.000 euros pour les partis qui ne participent qu’à un seul scrutin », explique le politologue et directeur du CRISP, Jean Faniel.

Au niveau des dépenses pour la campagne globale des partis, DéFi arrive en tête avec un total 972.434,97 euros. Le parti aujourd’hui présidé par François De Smet l’avait annoncé d’emblée dans nos colonnes : « La campagne représente un budget d’un peu moins de 1 million d’euros ». Pas de surprise donc.

Du côté du PTB, par contre, on annonçait un budget de 150.000 euros « pour la Wallonie ». Budget réellement dépensé : 904.577,34 euros. « On serait plutôt autour des 300.000 euros pour la Wallonie et le reste pour Bruxelles et la Flandre », confirme le porte-parole, Raoul Hedebouw.

Raoul Hedebouw justifie ces dépenses  : « On a eu davantage de soutien qu’espéré… »

► Toutefois, les montants annoncés en dissimulent souvent d’autres, bien plus importants…

Tous les chiffres dans nos éditions digitales.

Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be