Abonnez-vous pour 1€

Un Tournaisien poignarde son fils à deux reprises pour la dernière canette de bière: «Il m’avait mis à bout!»

Tout ça pour une canette de bière.
Tout ça pour une canette de bière. - SP

C’est une prévention de coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité de travail qui a été retenue, par le tribunal correctionnel de Tournai, à l’encontre d’un habitant de Templeuve.

Ce père de famille, âgé de 53 ans, ne nie pas les faits. « Oui, ce jour-là, j’ai blessé mon fils », reconnaît-il à l’audience. « Il m’avait mis à bout ! »

« Et vous vouliez garder la dernière canette de bière », rappelle le procureur. Le prévenu acquiesce…

L’auteur des coups de couteau témoigne

La maladie a beaucoup rapproché le père et le fils

Notre sélection vidéo