Joanna souffrait d’un cancer du sein depuis des mois sans en avoir parlé à personne: la maman de cinq enfants est décédée

Joanna souffrait d’un cancer du sein depuis des mois sans en avoir parlé à personne: la maman de cinq enfants est décédée
Capture Mirror

Joanna Rees, une Britannique de 42 ans, est décédée le 6 octobre dernier des suites d’un cancer du sein. Cette maman de cinq enfants était en rémission, quand elle a appris que son cancer s’était en réalité répandu à d’autres organes. Elle avait choisi de garder son combat contre la maladie secret, ne voulant pas que les gens la prennent en pitié, comme le rapportent nos confrères du Mirror.

Joanna avait été diagnostiquée avec un cancer du sein en phase 3, après la découverte d’une masse dans la poitrine. « Elle a subi une chimiothérapie et une mastectomie juste après Noël l’année dernière. C’était la personne la plus forte que j’ai connue. Vous n’auriez pas pu dire qu’elle était malade », a expliqué Sarah Miller au DerbyshireLive. « Elle n’a pas eu d’effets secondaires et n’a rien dit aux gens pendant longtemps car elle ne voulait pas de pitié. Elle portait des perruques ».

Après avoir reçu un feu vert des médecins, Joanna a appris que son cancer s’était généralisé. Sarah et sa famille étaient parties en vacances en France avec celle de Joanna en août. « Jo a toujours dit que c’était ses dernières vacances. Nous ne nous attendions pas à ce que le cancer se développe comme il l’a fait. C’était très inattendu, nous sommes dévastés ».

La meilleure amie de Joanna a, depuis son décès, lancé une campagne de sensibilisation au cancer secondaire, en utilisant la décapotable Saab rose de son amie comme emblème. « L’idée de la voiture venait de Jo. Elle avait ajouté sur sa liste de souhaits une voiture rose. Elle disait que quand elle irait mieux, elle se baladerait avec pour sensibiliser le public au cancer du sein ». Sarah a donc acheté une Saab décapotable qu’elle a peinte en rose vif et baptisée « la voiture Barbie ». « Malheureusement, Jo n’a pu la voir qu’en passant alors qu’elle était en ambulance ».

Capture Mirror

Avec sa campagne, Sarah veut sensibiliser à la prévention, en rappelant notamment le diagnostic initial de Joanna. « Elle n’était pas malade, mais elle avait trouvé une masse. Elle est donc allée la faire vérifier. (…) Ils lui ont dit qu’il s’agissait d’un cancer du sein au stade trois, en phase de passer au stade terminal. C’était dévastateur ».

Notre sélection vidéo