Le gouvernement flamand revient à la désignation politique des gouverneurs de province

Le gouvernement flamand revient à la désignation politique des gouverneurs de province
Photonews

La Flandre va donc revenir à une procédure de désignation « classique » – et donc politique –, par le gouvernement. Ce dernier a renoncé à la procédure dite « objective » mise en place par le précédent gouvernement, dirigé par Geert Bourgeois.

« La procédure de sélection n’a produit aucun candidat sur lequel un consensus existait », a expliqué vendredi M. Somers (Open Vld), confirmant que l’accord de gouvernement flamand prévoyait le retour à une désignation par l’équipe au pouvoir.

Cette formule a l’« avantage de la clarté », a-t-il ajouté devant la presse pour justifier ce revirement.

L’équipe Bourgeois avait échoué à s’entendre sur la succession du gouverneur de Flandre orientale, Jan Briers – entre-temps devenu député fédéral en remplacement du ministre de l’Intérieur, Pieter De Crem, qui a renoncé à siéger à la Chambre.

Depuis octobre 2018, c’est le commissaire d’arrondissement Didier Detollenaere qui exerce la fonction.

Le gouvernement de M. Jambon devra rapidement désigner trois gouverneurs : pour la Flandre orientale, pour le Limbourg – où Herman Reynders a annoncé cette semaine son départ anticipé à la retraite le 1er février prochain après trente ans de carrière politique – et pour le Brabant flamand. Son gouverneur, Lodewijk De Witte, atteindra la semaine prochaine l’âge de la retraite, fixé à 65 ans. Mais il a demandé à continuer à exercer temporairement sa fonction.

M. Somers a évoqué la possibilité de désigner des gouverneurs faisant fonction dans l’attente des nominations définitives.

Notre sélection vidéo