Nicolas Gavory préface le déplacement du Standard à l’Excel: «Mouscron aime jouer de mauvais tours à ses hôtes»

Se battre sur tous les ballons pour ramener la victoire, telle sera la mission du joueur du Standard.
Se battre sur tous les ballons pour ramener la victoire, telle sera la mission du joueur du Standard. - Photonews

Les matches s’enchaînent à toute vitesse pour le latéral français. Véritable trouvaille au sein du mercato des Rouches, l’ancien sociétaire d’Utrecht a déjà disputé 22 rencontres toutes compétitions confondues. Une cadence infernale… « Ce n’est pas la première fois que je suis aussi souvent titulaire », souligne le garçon avec le sourire. « Par contre, c’est le nombre de parties en un court laps de temps qui diffère. Il est donc essentiel d’avoir une hygiène de vie irréprochable et de bien écouter son corps ».

Un comportement qui l’a vu faire l’impasse sur le match de Croky Cup face aux amateurs de Rebecq. « J’avais une légère douleur à l’ischio. Donc le staff a préféré me préserver. Je dois bien avouer que cela m’a fait du bien car je ressentais le besoin de me reposer un peu ».

Une sincérité qui traduit son optimisme quant au niveau de jeu qu’il déploie depuis son arrivée en bord de Meuse. « Je me donne à fond et je m’efforce d’être le plus performant possible, au même titre que tous les autres éléments du noyau. Maintenant, c’est à l’entraîneur de vous dire si je suis au top (sourire). De mon côté, et comme nous enchaînons un match tous les trois jours, je me concentre sur mon boulot, tant au niveau de la récupération que les soins à prodiguer pour éviter les blessures ».

Un processus nécessaire quand on connaît l’importance que le Français a déjà acquis sur l’échiquier de Michel Preud’homme. Senna Miangue ayant du mal à se défaire de son statut d’éternel espoir et Collins Fai étant davantage une solution de dépannage sur le côté gauche, Nicolas est le choix numéro 1 au moment de coucher onze noms sur une feuille de match. Fort sur l’homme et désireux d’aider ses partenaires lors d’actions offensives, il a également libéré Kostas Laifis d’un poids. Obligé de se muer en arrière gauche la saison dernière, le Chypriote a poussé un ouf de soulagement lors de la venue de celui qui aime se peroxyder la chevelure de temps en temps.

« Je ne cache pas que j’ai été content de le voir débarquer car cela a apporté de la concurrence sur le flanc défensif, me permettant de me concentrer sur l’axe », précisait Kostas dans les pages du dernier Standard Mag. « Attention, j’évoluerai toujours où le coach me le demandera mais je ne peux cacher ma préférence (rires). J’aime quand les places sont chères car cela impose à tout le monde de se donner à fond ».

Se battre sur tous les ballons pour ramener les trois points, telle sera la mission du Standard à Mouscron. « Je m’attends toutefois à une partie très compliquée car notre adversaire aime jouer de mauvais tours à ses hôtes », reprend le natif de l’Hexagone. « Face aux grosses écuries, il a souvent pris des unités donc méfiance. Pour vaincre, nous devrons aborder les débats avec beaucoup de sérieux et de détermination ».

Un dimanche comme tous les autres pour Nicolas…

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo